La « Prépa projet », premier dispositif du Pacte régional d’investissement dans les compétences en Bretagne

Après la lancement du Pacte régional d’investissement dans les compétences, le 14 décembre 2018, la Région Bretagne a déjà permis à une cinquantaine de personnes éloignées de l’emploi de retrouver les motivations de se former à de nouveaux métiers.

Par - Le 29 avril 2019.

Georgette Bréard, vice-présidente à la formation de la Région Bretagne, a entrepris jeudi 25 avril 2019, à Lorient (Morbihan), un tour de Bretagne pour rencontrer des stagiaires et des formateurs de prestations réalisées dans le cadre du Pacte régional d’investissement dans les compétences. Elle a été reçue par l’association Agora services, qui propose des actions de formation « Prépa projet », pour permettre à des personnes éloignées de l’emploi d’explorer différents métiers en vue d’une formation qualifiante. À cette occasion, elle a souligné l’importance « d’élaborer son projet personnel pour pouvoir rentrer en formation ».

Ateliers de découverte

L’élue a pu rencontrer Sophie et Esther, deux des quelque 50 stagiaires reçus depuis janvier par Agora services et l’IBEP (Institut breton d’éducation permanente) , les deux organismes chargés du dispositif à Lorient.

« Avant d’arriver ici j’étais inscrite à Pôle emploi, après avoir travaillé dans l’hôtellerie, la boulangerie et le maraîchage, a expliqué Sophie, âgée de 46 ans. Grâce à la  « Prépa projet », j’ai pu effectuer plusieurs ateliers de découverte. J’ai suivi deux stages dans le secteur de la restauration collective, dans un lycée et chez Agora services, qui m’ont donné la volonté de me reconvertir vers le métier d’agent polyvalent de restauration. »

Souple dans son organisation, cette préparation peut être réalisée à temps partiel, en présentiel ou à distance. Elle offre un parcours sur mesure, adapté aux besoins de la personne et articulé autour d’ateliers de découverte des métiers. Elle est organisée en fonction des opportunités du bassin d’emploi du pays de Lorient et de l’évolution des secteurs d’activités.

« Je vais pouvoir à présent entamer une formation au Greta pour obtenir le titre d’agent de restauration en CAP », s’est réjouie Sophie.

Ne pas décourager

Georgette Bréard a insisté sur l’importance « de ne pas décourager les personnes » lors des premières phases de cette prestation. La Région Bretagne apporte un appui financier et logistique. Les stagiaires concernés peuvent obtenir un financement durant toute la prestation, entre 390 euros et 930 euros selon le quotient familial, cumulable avec le RSA ou l’allocation pour les personnes handicapées.

Pour Esther, 24 ans, ex-salariée dans la médiation sociale, ce soutien financier a été essentiel. Elle a du interrompre sa prestation pour résoudre des difficultés personnelles, mais elle a continué à maintenir le contact avec ses accompagnateurs. Grâce une plateforme numérique, un outil partagé d’accompagnement, de suivi et d’acquisition de compétences, elle a eu accès par Internet, aux contenus pédagogiques et au planning partagé avec les formateurs référents.

« Je n’avais pas de projet de formation au départ, et grâce à cet outil, j’ai pu découvrir plusieurs métiers, raconte la jeune femme. Malgré mes problèmes, j’ai pu continuer la prestation, pour finalement découvrir que je voulais tester le secteur de la pâtisserie. ».

La région Bretagne lance actuellement une campagne d’information auprès du grand public autour de ce dispositif de formation.

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters