L’opérateur de compétences inter-industriel a tenu son premier conseil d’administration

Par - Le 08 mars 2019.

En attendant son agrément, l’opérateur de compétences interindustriel (Opco 2i) se prépare à assurer ses nouvelles missions. Le premier conseil d’administration du nouvel organisme paritaire s’est déroulé jeudi 28 février. Au cours de cette séance d’installation, Alexandre Saubot, ancien président de l’UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie) et responsable du pôle social du Medef, a été élu président pour un mandat de deux ans. La vice-présidence revient à Pierre-Michel Escaffre, de la Fédération chimie-énergie de la CFDT.

Au moment de la signature de l’accord constitutif, le 19 décembre 2018, le nouvel ensemble regroupait 22 branches professionnelles représentant plus de 65 000 entreprises et près de 2,7 millions de salariés. À terme, son périmètre pourrait se révéler plus vaste. Plusieurs branches professionnelles qui avaient désigné d’autres projets ont en effet été invitées par le ministère du Travail à rejoindre l’Opco 2i. De nouvelles adhésions, d’ici au 1er avril, sont donc envisageables, ce qui n’exclut pas que l’État donne un signal positif au nouvel opérateur avant cette échéance. « Une lettre de préfiguration d’agrément pourrait nous être adressée avant la fin du mois de mars », indique Pascal Le Guyader, représentant du Leem, l’organisation professionnelle des entreprises du médicament, qui vient d’être élu trésorier adjoint de l’Opco 2i.

Conventions de délégation

Au niveau opérationnel, les travaux de construction du nouvel opérateur avancent. « Afin d’éviter des ruptures de service, explique Pascal Le Guyader, il est prévu que l’Opco 2i puisse déléguer des missions aux organismes actuels. » À savoir : les trois opérateurs autour desquels va se structurer le nouvel ensemble, mais aussi Agefos-PME et Opcalia auxquels adhèrent aujourd’hui plusieurs branches ayant choisi de rejoindre l’Opco 2i. Ces conventions de délégation vont permettre d’assurer une continuité de service en attendant que les équipes de l’opérateur se stabilisent.

Observatoire unique

En parallèle, les directions d’Opcaim, d’Opca Défi et d’Opca 3 + sont chargées de préparer le schéma d’organisation du nouvel ensemble, de cartographier les compétences et d’identifier les possibilités d’évolution, précise Pascal Le Guyader. L’opérateur doit aussi s’atteler à la structuration de son réseau de proximité sachant que l’accord de constitution prévoit la création de douze associations au niveau régional.

Autre chantier à mener : l’harmonisation des outils de prospective. « Nous avons fait le choix de nous doter d’un seul observatoire des métiers et des qualifications, ce qui implique de trouver des synergies entre les différents outils existants », explique le trésorier adjoint de l’Opco 2i.

Le conseil d’administration de l’opérateur de compétences interindustriel (Opco 2i) est composé de 40 membres répartis à parts égales entre un collège des organisations syndicales de salariés et un collège des organisations professionnelles d’employeurs.

  • Président : Alexandre Saubot, UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie)
  • Vice-président : Pierre-Michel Escaffre, Fédération chimie-énergie CFDT
  • Trésorier : Fabrice Nicoud, CFE-CGC Métallurgie
  • Trésorier adjoint : Pascal Le Guyader, Leem (Les entreprises du médicament)
  • Secrétaire : Abdelkrim Ahil, CGT Métallurgie
  • Secrétaire adjoint : Fabien Lagriffoul, pour les IEG (Industries électriques et gazières)

Centre Inffo vous conseille également

Afnor