« Rendre le système des certifications professionnelles plus lisible et plus proche des besoins de l’économie » (Mikaël Charbit, France compétences)

Mise en œuvre depuis le 1er janvier 2019, la refonte des certifications professionnelles porte un premier bilan. Outil de régulation renforcé, volonté de s’inscrire davantage dans les réalités économiques : décryptage de Mikaël Charbit, directeur des certifications professionnelles au sein de France compétences.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 25 octobre 2019.

Cela n'a échappé à personne, les certifications professionnelles s'imposent désormais à la plupart des dispositifs mobilisant les fonds mutualisés, au premier rang desquels, le compte personnel de formation monétisé et directement accessible par les actifs via la future application attendue dans les prochaines semaines. La réforme en a fait, avec la nouvelle démarche qualité, un puissant levier de régulation. « Avec la libéralisation de l'apprentissage et la désintermédiation du CPF, il nous fallait renforcer les exigences du système, le rendre plus lisible et plus proche des besoins de l'économie », rappelle Mikaël Charbit. Invité à la journée du cycle «…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également