« Ce qui a le mieux marché, ce sont les vidéos et tutoriels où nos conseillers se mettaient en scène » (Erik Sinoussi, mission locale de Salon-de-Provence)

La Mission locale de Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône), qui suit 2800 jeunes par an sur 19 communes rurales, a misé avec succès sur les réseaux sociaux pour garder le lien avec les jeunes accompagnés. Entretien avec son directeur, Erik Sinoussi.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 14 mai 2020.

Centre Inffo - Comment vos conseillers ont-ils procédé pour garder le contact? Erik Sinoussi - Dès le début du confinement nous avons établi un planning quotidien de jeunes à contacter par téléphone, SMS et mails : en deux mois, les conseillers ont envoyé 7000 SMS et 4000 mails ! Mais ils ont vite constaté que les jeunes étaient très isolés, sans activité et sans liens sociaux. Alors, nous leur avons proposé un programme d'activités par semaine : des défis, du sport, des Mooc sur la découverte des métiers ou sur le développement durable, en mixant les contenus professionnels et de…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Ymag