Finistère : une formation bi-qualifiante avec un double emploi à la clé

Dans un contexte de recrutement difficile pour les secteurs de l’aide à domicile et du transport de voyageurs, la Région Bretagne et ses partenaires expérimentent une formation bi-qualifiante dans ces deux domaines. Vingt-quatre contrats à durée indéterminée à temps complet sont à pouvoir.

Par - Le 15 septembre 2020.

Offrir aux demandeurs d’emploi la possibilité de cumuler deux CDI à temps partiel, dans l’aide à domicile et le transport de voyageurs, pour dégager un temps complet et réduire les difficultés de recrutement dans ces deux secteurs. C’est le double objectif de la formation bi-qualifiante expérimentée par la Région Bretagne, Pôle Emploi, la Fédération Nationale des Transports de Voyageurs [FNTV] et divers employeurs, à Brest (26 oct.) et Quimper (17 nov.). Vingt-quatre CDI à temps complet sont disponibles.

« Ces métiers exigent des compétences proches : le contact humain, le goût du service à la personne, etc. Leurs horaires sont compatibles », analyse Karim Ghachem, conseiller régional Bretagne. La prise de poste entre une entreprise de transport et une structure d’aide à domicile doit se faire dans un rayon de 15 minutes. « Nous avons essayé de mettre en place un environnement de travail qualitatif, avec un temps de trajet minimum. Ce double emploi, c’est la garantie d’un horizon de travail pour les demandeurs d’emploi, avec un planning, une rémunération et des congés sécurisés », défend Karim Ghachem.

Deux métiers dans une journée

La journée type d’une personne occupant un double emploi s’articulera autour du transport d’élèves en début et fin de journée, puis de l’aide à domicile en milieu de journée (exclusivement à cette dernière en période de vacances). Question rémunération « les conventions collectives de l’aide à domicile et du transport vont s’additionner. Soit un peu plus que le SMIC », dixit Alain Roué, président de la FNTV Bretagne.

La formation bi-qualifiante dure neuf mois (853h en centre de formation et 280h en entreprises). Les stagiaires prépareront deux titres professionnels : conducteur de transport en commun sur route (440h à l’ECF Roudaut, à Saint-Evarzec ou Guipavas) et assistant de vie aux familles (453h au GRETA, à Quimper ou Brest). « Le recrutement se fait par simulation. La session permettra d’évaluer les habilités du candidat : flexibilité, motivation, autonomie, respect des consignes et capacité d’agir dans une relation de service », précise Natacha Perlié, conseillère Méthode de Recrutement par Simulation (MRS) chez Pôle Emploi. Pour postuler « il faut avoir 21 ans, le permis B, et être intéressé par le projet », énumère Yann Le Guellec, directeur de l’agence Pôle Emploi de Douarnenez. Une centaine de candidats se sont manifestés.

Prise en charge de la Région à 100%

Coût de l’expérimentation : « 200 000 euros en coûts pédagogiques de formation, environ 1300-1500 euros par candidat. La formation est prise en charge par la Région », détaille Katell Provost, chargée de développement territorial emploi-formation à la Région pour le Pays de Cornouaille.

Karim Ghachem prévient : « Je ne veux pas que l’on pense que ce modèle de bi-qualification va s’imposer dans l’aide à domicile et le transport. C’est l’une des voies possibles. Il faut pouvoir donner le choix aux gens qui ne veulent pas subir le temps partiel en CDD ».

Le territoire de Morlaix (Finistère), la Nouvelle-Aquitaine et le Centre-Val de Loire se montrent intéressés par l’expérimentation de la formation bi-qualifiante.

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Ymag