Former au plus près des territoires pour réduire et prévenir le chômage de longue durée (avis du Cese)

Pour prévenir le chômage de longue durée, le Conseil économique social et environnemental (Cese) préconise d’agir au plus près des territoires, dans un rapport fort de vingt préconisations, adopté mercredi 24 juin en séance plénière. Alors que le taux de chômage devrait atteindre le niveau historique de 10 % fin 2020, le Cese préconise de renforcer le rôle des Régions en matière de politique emploi-formation, et de mieux accompagner les demandeurs d’emploi.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 26 juin 2020.

« Le chômage de longue durée est un risque majeur d’exclusion de la société », a rappelé Gérard Larcher après la présentation de l’avis. Le président du Sénat avait commandé ce rapport fin décembre, et il en souligne l’impératif post-Covid-19 : redéfinir une stratégie industrielle, assurer une gouvernance territoriale efficace des politiques emploi-formation et accompagner les personnes au plus près. Si le rapport souligne l’intérêt des dispositifs tels le plan d’investissement dans les compétences (PIC), les préparations opérationnelles à l’emploi (POE), ou l’expérimentation "Territoires zéro chômeur", il insiste sur leur renforcement. Ainsi, le PIC devrait être financé au-delà de 2022 et sécuriser…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également