Le Synofdes appelle à un effort conjugué pour moderniser l’appareil de formation

Le Syndicat national des organismes de formation (Synofdes) prend acte du « volontarisme de l’État pour engager collectivement une véritable transformation de la formation professionnelle » inscrite dans le plan de relance et se dit prêt à prendre sa part pour coconstruire la feuille de route.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 18 septembre 2020.

Michel Clézio, président de l’organisation, participe au groupe de travail ministériel. Il a indiqué au Quotidien de la formation en apprécier la méthode, la concertation des acteurs du secteur et la volonté de coconstruction. Sans dédouaner quiconque : « Le volontarisme de l’État doit se traduire dans la mobilisation conjuguée de l’ensemble des acteurs. Que ce soit en direction de l’équipement des apprenants comme des organismes de formation, en matière de conception du distanciel et de formation des salariés, tout cela relève d’un effort conjugué. » Le secteur de la formation est, comme d’autres, impacté par les mutations technologiques (digitalisation, multimodalités...) et par les…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Ymag