« L’entretien professionnel est inconstitutionnel » (Cyril Parlant, Fidal)

Cyril Parlant, avocat au cabinet spécialisé en droit des affaires Fidal, a estimé que le législateur était allé trop loin dans la définition des obligations des entreprises en matière d’entretien professionnel et qu’il va falloir desserrer les contraintes, lors d’un webinaire co-organisé avec le GARF (Groupement des acteurs et responsables formation), vendredi 27 novembre.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 01 décembre 2020.

« Avec l’entretien professionnel, la loi demande à l’employeur de réaliser une forme de conseil en évolution professionnelle, alors même que le CEP est financé par les contributions d’entreprises, et elle le menace de graves sanctions si ce n’est pas fait. J’interroge la constitutionnalité de ces dispositions. La loi doit fixer les principes généraux des droits du travail, là, elle va bien plus loin, notamment quand elle interdit qu’une évaluation des compétences du salarié puisse être réalisée pendant l’entretien professionnel. » Cyril Parlant, avocat au cabinet Fidal, s’exprimait le 27 novembre dans le cadre d’un webinaire face à 80 adhérents du…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Lloyd's Register