« L’équilibre financier de la réforme n’est pas garanti » (rapport IGAS-IGF)

La réforme souffre d’une absence de mécanisme d’équilibre entre dépenses et recettes, ce qui appelle des régulations plus fortes, selon un rapport des inspections des affaires sociales et des finances. Au détriment de l’esprit de la réforme ?

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 04 septembre 2020.

La réforme de la formation de 2018 frôle-t-elle la banqueroute ? Sur la période 2020-2023, elle devrait produire un besoin de financement de l’ordre de 4,9 milliards d’euros, pour l’heure sans solution. Tel est le constat du rapport réalisé par l’Inspection générale des affaires sociales et l’Inspection générale des finances, intitulée « Conséquences financières de la réforme de l’apprentissage et de la formation professionnelle », daté d’avril 2020 et rendu public récemment. Les deux inspections reconnaissent que « le développement attendu de l’apprentissage et du recours au CPF (compte personnel de formation) « devrait emporter des effets socio-économiques positifs tant sur l’emploi que sur la…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Ymag