Présentation d’une ordonnance visant à renforcer la formation de certains agents publics

Présentée en conseil des ministres par Amélie de Montchalin, ministre de la Fonction publique, mercredi 26 mai, une ordonnance ambitionne de « répondre aux difficultés particulières que rencontrent les agents publics les moins qualifiés, les plus exposés au risque d’usure professionnelle et ceux en situation de handicap dans l’accès à l’évolution professionnelle. »

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 28 mai 2021.

De fait, les agents de catégorie C accèdent moins que les agents de catégorie A à la formation. « Le nombre de jours de formation par agent de catégorie C est de 30 % inférieur à celui d’un agent de catégorie A. En outre, dans une logique d’anticipation et de prévention, l’ordonnance permet aux agents les plus exposés au risque d’usure professionnelle, c’est-à-dire à un risque d’altération de leur état de santé lié au travail, d’être accompagnés dans un projet d’évolution professionnelle », a exposé Amélie de Montchalin. Favoriser l’évolution professionnelle des moins qualifiés Pour favoriser l’évolution professionnelle des agents les…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur