France Relance : Elisabeth Borne souligne le financement de 16 000 places supplémentaires dans les formations sanitaires et sociales

Lors d’une rencontre avec les opérateurs de compétences de la santé et de la cohésion sociale, la ministre du Travail Elisabeth Borne et la ministre déléguée auprès du ministre de la Santé, chargée de l’Autonomie, Brigitte Bourguignon, « ont rappelé la nécessité de rendre attractifs les métiers du secteur sanitaire et médico-social compte tenu du défi du vieillissement de la population », selon un communiqué de presse gouvernemental.

Par - Le 02 avril 2021.

Les ministres ont souligné leur initiative de financer, dans le cadre de France Relance, 16 000 places supplémentaires dans les formations sanitaires et sociales (6000 places d’infirmiers, 6600 places d’aides-soignants et 3400 places d’accompagnants éducatifs et sociaux).

« Pour amplifier l’effort », les ministres annoncé l’octroi de nouveaux financements pour la formation continue de 1000 salariés supplémentaires au métier d’aide-soignant, et de 1110 salariés au métier d’accompagnant éducatif et social.

78 millions d’euros au titre de la promotion par alternance

Ces 2110 formations supplémentaires, prévues sur 2021 et 2022, représentent une enveloppe globale de 92 millions d’euros issue du plan France Relance, dont 78 millions d’euros au titre de la promotion par alternance, ont précisé Elisabeth Borne et Brigitte Bourguignon.

« En première ligne dans la crise sanitaire, les salarié(e)s des secteurs sanitaires et médico-sociaux doivent être accompagné(e)s à la hauteur de l’investissement qui a été le leur pour nos concitoyens. Il est important de pouvoir leur faire bénéficier, grâce au dispositif de formation par alternance et aux moyens financiers mobilisés dans le cadre de France Relance, d’une réelle montée en compétences et d’un parcours professionnel évolutif », a déclaré la ministre du Travail.

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur