Grand Est : nouvelles ambitions pour la mobilité des apprentis

Freinée en 2020 par la crise sanitaire, la mobilité des apprentis reprend dans le Grand Est dans le cadre du programme Erasmus. De nouveaux publics pourront partir dès cette année. Septième épisode d’une série consacrée à une sélection d’initiatives territoriales soutenues par Erasmus + alors que s’ouvre la programmation 2021-2027.

Par - Le 30 juillet 2021.

Région frontalière, le Grand Est (dont la Lorraine avant la loi NOTRE) a adopté dès 2009 un dispositif de mobilité européenne pour les apprentis, dans le cadre du programme Erasmus+. En 2019, 231 apprentis en ont bénéficié. Ils n’ont été que 7 à pouvoir partir en 2020. « Depuis mars 2020, c’est du « stop and go ». Nous espérons que la période 2021–2023 permettra de reprendre un rythme dans les départs », pointe Valérie Debord, vice-présidente de la Région Grand Est en charge de la formation professionnelle.

La Région s’est fixée un objectif de 250 départs entre 2021 et 2023. La mobilité n’est pas limitée aux pays limitrophes. Elle se fait dans les 27 pays membres de l’Union Européenne. « La mobilité des jeunes est un pan important de la politique de la Région et est un levier pour l’insertion sur le marché de l’emploi. La connaissance d’une deuxième langue est un facteur discriminant d’embauche et pas uniquement dans les territoires les plus proches des frontières », souligne Valérie Debord.

Nouveaux publics

Le programme de mobilité des apprentis de la région Grand Est, qui se nomme ESCALE, pour « Échanges, savoir-faire, cultures, apprentissage des langues en Europe » a permis à 826 apprentis de partir depuis sa création. La mobilité des apprentis s’appuie sur un consortium qui réunit le Conseil régional et 15 centres de formation des apprentis (CFA) du Grand Est (Chambre des métiers et de l’artisanat de la région Grand Est, CFAI Lorraine, Greta Lorraine Nord…). Le dispositif s’adresse aux apprentis en formation de niveau 3 et 4 et les séjours durent au minimum deux semaines.

La nouvelle programmation Erasmus 2021-2027 donne la possibilité à la Région de faire partir de nouveaux profils d’apprenants. Des jeunes personnes inscrites dans les Missions locales ou dans les Écoles de la 2ème chance pourront partir en stage à l’étranger avec leurs accompagnants. « Le nouveau programme Erasmus + permet aussi aux jeunes de la formation professionnelle de partir pour participer à des concours, comme les Olympiades des métiers », indique Audrey Macé-Rousseau, directrice du département promotion de l’agence Erasmus+ France. Désormais, les apprentis peuvent aussi s’aventurer au-delà des frontières de l’Europe, ce que pouvaient déjà faire les étudiants dans les précédents programmes Erasmus.

Accréditation Erasmus

Le Grand Est a obtenu une accréditation auprès de l’agence Erasmus+ pour toute la période 2021-2027, ce qui est une autre nouveauté de la programmation. « Auparavant il fallait candidater chaque année pour un projet de départ, sans certitude que le projet aboutisse. Maintenant, une structure accréditée peut formuler une demande tous les ans, qui sera acceptée, et se concentrer sur la qualité et le suivi de la mobilité, et no plus sur l’aspect administratif des candidatures », souligne Audrey Macé-Rousseau.


Erasmus+ dans les territoires, recueil de projets Erasmus+, 2021 : 

Erasmus+ dans les territoires

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur