Grande école du numérique : le gouvernement finance 10 000 nouvelles places de formation par Pôle emploi

En visite jeudi 20 mai au centre de formation Pop School, la ministre du Travail, accompagnée du secrétaire d’Etat au Numérique, a annoncé la nouvelle feuille de route pour la Grande école du numérique (GEN).

Par - Le 21 mai 2021.

L’organisme Pop School, labellisé Grande école du numérique, forme des personnes de tous horizons aux métiers de la cybersécurité, data analyse, objets connectés, développement web. Il accueille ce 20 mai la ministre du Travail Elisabeth Borne, Cédric O, secrétaire d’Etat au Numérique et Carine Seiler, haut-commissaire aux compétences. Les élèves présents ce jour-là sont issus des métiers du bâtiment, des ressources humaines, ou encore de l’insertion. Certains étaient demandeurs d’emploi, d’autres ont quitté leur emploi pour changer de voie.

« Je travaillais dans la sécurité, explique l’un d’eux, j’ai suivi une formation de développement web qui m’a permis ensuite d’accéder à cette formation à la cybersécurité chez Pop School. » « Nous essayons pour cette formation d’avoir des prérequis très ouverts », indique le responsable. La visite se poursuit avec des élèves en formation de créateur d’objets connectés (IOT maker). L’un d’eux présente son bras robotisé commandé depuis une appli mobile. Un autre montre le capteur de qualité de l’air qu’il a mis au point en seulement quatre mois de formation et qui lui a permis d’être embauché par une start-up. « Ils repartent chacun avec un projet abouti qu’ils peuvent valoriser auprès de futurs employeurs », explique le responsable.

 Feuille de route

Avant l’annonce de la nouvelle feuille de route pour la Grande école du numérique (GEN), les ministres en ont profité pour rappeler quelques chiffres : 33 000 personnes formées en trois ans, 70% de sorties vers l’emploi, 60% de publics de niveau bac ou infra bac, 69% de jeunes de moins de 30 ans. « La GEN a changé les représentations sur ces métiers, et montré qu’ils sont accessibles sans avoir fait de longues études », a souligné Elisabeth Borne. Mais seulement 20% des candidats y sont admis, or les besoins de recrutements du secteur sont colossaux, « 190 000 d’ici 2022 », a rappelé Cédric O.

 10 000 places supplémentaires

D’où la création de places supplémentaires : « Pôle emploi va ouvrir un marché de 90 M€ sur deux ans, pour la création de 10 000 places de formation supplémentaires vers les métiers du numérique, a annoncé Elisabeth Borne. C’est un coup d’accélérateur pour répondre aux besoins et continuer à ouvrir ces formations aux publics éloignés de l’emploi. » Par ailleurs, « un appel à projets  »innovation », de 4 millions d’euros, vise à améliorer l’amont et l’aval des formations, le sourcing et l’insertion professionnelle », indique Cédric O. Une centaine de projets seront accompagnés sur 2021. Enfin, un appel à labellisation est en cours pour créer de nouvelles formations GEN.

Elisabeth Borne a rappelé que le plan d’investissement dans les compétences (PIC), à mi-parcours, a permis d’augmenter de 70% les entrées en formation vers les métiers du numérique.

Cet article est-il utile ?

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur