L’ « Epide » doit améliorer sa notoriété et valoriser sa spécificité, selon la Cour des comptes

Dispositif d’insertion pour jeunes sans qualification, l’Epide a du mal à faire le plein d’effectifs malgré un accompagnement de qualité. La Cour des comptes présente une série de recommandations.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 03 juin 2021.

La Cour des comptes a publié un rapport sur le fonctionnement de l'Epide. L'établissement public d'insertion dans l'emploi (EPIDE) fait partie des dispositifs dits « de deuxième chance » pour des jeunes de 16 à 25 ans sortis du système scolaire sans qualification. Sa particularité est qu'il accueille les jeunes en internat, dans 19 centres, et qu'il dépend de trois ministères – l'emploi, la politique de la ville, et les armées. L'Epide forme environ 3200 stagiaires par an, nourris et logés pendant la semaine, et gratifiés d'une allocation de 300€ par mois. Dans un cadre strict d'inspiration militaire, les «…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur