La formation continue, une bulle d’air pour les auteurs de bande-dessinée

A deux mois du festival de la bande dessinée, Angoulême tenait forum sur sa filière “auteurs”, lundi 22 novembre. L’occasion de revenir sur les besoins de formation de cette catégorie spécifique, principalement axés sur le juridique et les “relais de croissance” possibles.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 25 novembre 2021.

Angoulême, la capitale de la bande dessinée, n’a pas réussi à brancher ses auteurs sur le thème de la formation continue, lundi 22 novembre. Même si le sujet a été abordé dans les débats, l’atelier prévu - parmi quatre - dans le cadre de son premier forum “Ensemble pour développer la filière bande dessinée” a dû être annulé par manque d’inscrits. “C’est dommage, les besoins sont pourtant constants”, déplore Pierre Lungheretti, directeur général de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, l’établissement public chargé de faire rayonner l’activité avec l’appui financier des collectivités. Une cinquantaine d’auteurs, dit-il, y…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur