« La formation, future garantie sociale complémentaire ? » (Jean-Marie Luttringer)

Les partenaires sociaux devraient développer les contributions conventionnelles afin de faire de la formation une garantie sociale gérée par un paritarisme autonome, appelle de ses vœux le spécialiste du droit de la formation professionnelle Jean-Marie Luttringer.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 09 avril 2021.

Et si une partie du champ de la formation professionnelle devenait « une garantie sociale complémentaire, financée par des contributions conventionnelles, ouverte aux seuls cotisants et gérée, comme le sont les caisses de retraite complémentaire ou l’Apec selon les règles du paritarisme ? » Et si, à coté de ce champ paritaire, demeurait, comme on le connaît actuellement, « un socle d’un droit à la formation à vocation universelle, fondé sur le principe de solidarité, financé par le budget de l’État et la contribution fiscale des entreprises, géré selon les règles de la gouvernance publique associant les partenaires sociaux ?»…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur