La poursuite du développement de l’activité partielle de longue durée et le renforcement de la qualité des formations proposées aux salariés, « l’un des enjeux de 2021 » (Elisabeth Borne)

La ministre du Travail Elisabeth Borne a présenté une communication sur le bilan de l’activité partielle et de l’activité partielle de longue durée en 2020, en conseil des ministres, mercredi 27 janvier. Elle a notamment mis l’accent sur la nécessité de renforcer la qualité des formations financées dans le cadre du Fonds national emploi-formation.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 29 janvier 2021.

L’activité partielle ouvre la possibilité pour les salariés de percevoir une indemnisation en moyenne de 84 % (100 % pour les salariés rémunérés au SMIC) de leur salaire net et pour toutes les entreprises de bénéficier d’une prise en charge à 100 % des indemnités versées à leurs salariés sans activité. Ce dispositif a été complétée fin juillet 2020 par le dispositif d’activité partielle de longue durée (APLD). Ce dernier « offre la possibilité à une entreprise, confrontée à une réduction durable de son activité, de diminuer l’horaire de travail de ses salariés et de recevoir pour les heures non travaillées…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur