Le gouvernement lance la campagne de communication « 1 jeune 1 solution »

A l’occasion d’un déplacement au Carré Sénart (Seine-et-Marne) dans un hypermarché du groupe Carrefour, la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Elisabeth Borne, accompagnée du haut-commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises, Thibaut Guilluy a lancé la campagne de communication du plan « 1 jeune, 1 solution » dédié à l’accompagnement, la formation et l’entrée des jeunes dans la vie professionnelle.

Par - Le 15 janvier 2021.

Cette campagne du ministère du Travail, dont la signature est « A chacun sa solution », promeut tous les dispositifs du plan et la plateforme 1jeune1solution.gouv.fr inaugurée le 19 novembre dernier.

Lancé en juillet dernier, le plan « 1 jeune, 1 solution » prévoit un triplement des moyens alloués aux jeunes avec plus de 7 milliards d’euros pour faciliter l’accompagnement, la formation et l’entrée des jeunes dans la vie professionnelle notamment par des aides massives à l’embauche et à l’apprentissage, aides dont la ministre a annoncé la prolongation jusqu’à fin mars, rappelle le ministère du Travail dans un communiqué de presse.

Un million de jeunes en CDD

Depuis son lancement, le plan a permis le recrutement d’un million de jeunes en CDD d’au moins trois mois ou en CDI, entre août et fin novembre, soit presque autant qu’en 2019.

La prime de 4000 euros pour l’embauche d’un jeune de moins de 26 ans en CDD de plus de trois mois ou en CDI et les 5000 ou 8000 euros d’aides pour un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation seront étendus au-delà de janvier 2021 afin de continuer à soutenir les recrutements.

440 000 contrats d’apprentissage en 2020

Plus de 230 000 primes à l’embauche ont été demandées et 440 000 contrats d’apprentissage signés en 2020, contre 353 000 en 2019, témoignant du succès des mesures prises.

« La crise n’est pas derrière nous, c’est pourquoi nous devons poursuivre nos efforts pour soutenir et accompagner notre jeunesse. Notre devoir est de sécuriser l’entrée des jeunes dans le monde du travail et de leur permettre d’accéder à une offre de formation ou d’emploi qui constitue un enjeu de cohésion sociale. C’est pour cela que nous avons décidé de prolonger les aides à l’embauche jusqu’à mars 2021 et de lancer une campagne de communication à destination des jeunes et des entreprises. Aucun jeune ne doit rester sur le bord de la route », a déclaré Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion en marge de son déplacement en Seine-et-Marne.

 

Cet article est-il utile ?

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Lloyd's Register