« Les compétences du secteur médico-social privé non lucratif méritent valorisation » (Fehap, Nexem, Croix-Rouge française) 

Les acteurs du secteur social et médico-social privé non lucratif interpellent le gouvernement pour que les compétences de tous leurs métiers soient revalorisées dans le cadre du Ségur de la santé, comme cela a été fait dans le public.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 16 février 2021.

« Nos compétences méritent revalorisation, comme les compétences de nos confrères du secteur public l’ont été dans le cadre du Ségur de la santé avec une augmentation de 183 euros. Et tous les métiers du social et médico-social doivent être revalorisés, car le saucissonnage n’a pas de sens. Pour bien faire fonctionner le continuum de l’hôpital au retour au domicile dans de bonnes conditions, la France doit prendre en compte toutes les compétences qui le construisent. » Voilà en synthèse le message qu’ont fait passer, lundi 8 février, lors d’une conférence de presse en visioconférence, les représentants de trois acteurs majeurs…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Lloyd's Register