Les emplois d’avenir, une chance pour l’insertion (Dares)

Les emplois d’avenir, dispositif créé pour lutter contre le chômage des jeunes, ont-ils rempli leur mission ? En attendant des précisions sur le « revenu d’engagement » qu’Emmanuel Macron a évoqué le 12 juillet, la Dares a cherché à mesurer l’impact des emplois d’avenir sur l’insertion des bénéficiaires.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 21 juillet 2021.

Créés sous le quinquennat de François Hollande, les emplois d’avenir ont été en vigueur jusqu’en janvier 2018. Destinés à des jeunes de 16 à 25 ans éloignés de l’emploi, ces contrats, plus longs que les autres emplois aidés, mettaient un accent fort sur la formation et l’accompagnement, en contrepartie d’une aide conséquente versée à l’employeur : jusqu’à 75 % du Smic dans le secteur non marchand et 35 % dans le secteur marchand. Entre novembre 2012 et janvier 2018, 364 000 jeunes ont occupé un emploi d’avenir, à 71 % dans le secteur non marchand, principalement dans des structures de petite taille. En…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur