En Bretagne, 3 % des jeunes en situation de décrochage scolaire

2 793 jeunes Bretons, âgés de 16 à 25 ans, sont des décrocheurs, selon les conclusions de la première étude annuelle de l’Observatoire régional du décrochage scolaire.

Par - Le 18 octobre 2019.

Les résultats de cette enquête ont été présentées à l’occasion d’une journée de travail, organisée mercredi 16 octobre au lycée du Gros-Chêne à Pontivy, en présence de Georgette Bréard, vice-présidente à la formation et l’orientation. En Bretagne, 3 % des 16-25 ans est considérée en décrochage.

Observatoire régional

« Réalisée entre octobre 2018 et août 2019, cette première analyse de l’Observatoire régional du décrochage scolaire apporte un éclairage inédit sur ce phénomène dont le repérage est placé sous la responsabilité conjointe du ministère de l’Éducation nationale et des Régions depuis janvier 2015 », fait valoir le Conseil régional de Bretagne, dans un communiqué de presse diffusé le 16 octobre.

Sont considérés comme présumés décrocheurs, les jeunes de 16 à 25 ans issus du second degré n’ayant pas terminé leur formation, qu’ils possèdent ou non un premier diplôme ou une certification.

Travail collectif

La mise en place de cet observatoire est l’aboutissement du travail collectif piloté par la Région, en étroite collaboration avec les 17 plateformes de suivi et d’appui aux décrocheurs (PSAD), l’Académie de Rennes, la direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt de Bretagne (Draaf) et l’Association régionale des Missions locales, met en avant l’exécutif breton.

Ses travaux ont pour objectifs, à la fois de pouvoir mesurer l’évolution du décrochage scolaire, de connaître les caractéristiques des décrocheurs, de disposer d’éléments sur l’activité des PSAD mais aussi de mieux cerner le parcours de ces jeunes en rupture pour leur proposer les solutions d’accompagnement les plus adaptées.

39 % de filles

Parmi ces jeunes décrocheurs, 39 % sont des filles. Un quart de la population en décrochage a 18 ans. Les garçons décrochent plus tôt, vers 16 ans, quand les filles décrochent plutôt après 19 ans. « 61 % des décrocheurs et décrocheuses proviennent de la filière professionnelle, quittée le plus souvent durant l’année de Terminale de Bac pro », analyse l’observatoire.

Centre Inffo vous conseille également