EssFimo, l’Opco à forte intensité de main d’œuvre, devient Akto

L’Opco des entreprises de services à forte intensité de main d’œuvre s’appellera désormais Akto. À l’occasion de l’annonce de cette nouvelle identité jeudi 3 octobre, l’organisme a confirmé Valérie Sort comme directrice générale. La création d’une entité unique et l’élaboration de l’offre de services s’intensifient.

Par - Le 07 octobre 2019.

L’Opérateur de compétences EssFimo se rassemble autour d’une bannière commune. Moins de 6 mois après l’agrément de cet Opco tentaculaire composé de 32 branches et de 5 Opca, son conseil d’administration de rentrée se donne un nouveau nom, Akto, et confirme Valérie Sort au poste de directrice générale.

Travailler le fond

Jamil Aït-Idir, Hervé Bécam et Valérie Sort lancent Akto, Opco des entreprises et services à forte intensité de main d’œuvre le 3 octobre 2019

Une étape importante aux yeux du président Hervé Bécam, « des décisions ont été prises à l’unanimité. C’est un bon signal qui lance une dynamique commune ». Il faut dire que la création d’une entité unique et l’impulsion d’une démarche collective n’allaient pas de soi. « Ces derniers mois ont été complexes à gérer mais cela nous a permis de travailler le fond », assure Jamil Aït-Idir, vice-président.

La direction d’Akto se veut optimiste. La gouvernance est aujourd’hui stabilisée autour de 32 SPP (section paritaire professionnelle) et de 4 commissions transversales sur les thématiques stratégiques de l’alternance, du développement des compétences des moins de 50 salariés, des certifications professionnelles et les observatoires.

Convergences

Tout va se jouer sur le travail de convergence et de mutualisation des branches sur certains sujets et sur la construction de réseaux territoriaux solides notamment dans les territoires ultramarins. Une alchimie complexe devra être trouvée entre la recherche de complémentarité entre les offres de services déjà existantes et l’identification d’actions ciblées adaptées aux priorités de chacune des branches. « Nous avançons dans cette approche collective. Nous venons ainsi de déposer un dossier coconstruit dans le cadre d’un appel d’offres du Pic [ 1 ]Plan d’investissement dans les compétences sur le parcours de formation des réfugiés», souligne Valérie Sort.

Période transitoire

Tout en menant cette réflexion sur la stratégie d’Akto, l’Opco doit gérer la période délicate de transition. En interne, 12 groupes de travail composés des représentants des 5 Opca préparent la fusion. En janvier prochain, les 1 020 salariés seront ainsi regroupés dans la même entité juridique.

Sur l’apprentissage, il a fallu répondre aux besoins de financement des 300 contrats hors convention régionale enregistrés au cours de cette rentrée 2019. Or certains CFA rencontrent des difficultés pour constituer leurs dossiers et émettre des factures. Sur le CPF [ 2 ]Compte personnel de formation et ses abondements gérés par les Opco jusqu’au 30 novembre prochain, Akto a travaillé avec les branches pour utiliser le solde de ce fonds avant la date butoir. Là aussi, les premières initiatives de mutualisation ont été engagées. Mais des inconnues persistent en ce qui concerne les conditions du transfert de la gestion des abondements à la Caisse des dépôts et consignations. Face à une réforme de fond qui se déploie rapidement, Akto doit encore intensifier sa transformation.

Notes   [ + ]

1. Plan d’investissement dans les compétences
2. Compte personnel de formation

Centre Inffo vous conseille également