General Assembly inscrit ses formations à la transformation digitale dans le plan de relance

Positionné sur les métiers du digital, l’organisme de formation General Assembly né à New York en 2011, accélère son développement en France. Rachetée par le groupe Adecco en 2018, la jeune pousse se positionne sur les enjeux du plan de relance. Une nouvelle stratégie décryptée par son directeur France, Gonzague Dromard.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 20 novembre 2020.

La crise de la Covid-19 change la feuille de route de General Assembly. Cette start-up née à New York en 2011 est une pionnière des « boot camp », ces ateliers de formation sur le mode collaboratif et interactif. Cette jeune pousse de l’Edtech spécialisée dans les compétences digitales devenir pourrait, à la faveur de la crise, un acteur du plan de relance, loin de son positionnement d’origine. « Tout a commencé dans un espace de co-working où se croisaient des personnes en pleine évolution professionnelle. Les compétences technologiques constituaient le levier principal de leur changement de carrière », confirme Gonzague Dromard, directeur France…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Ymag