La filière du commerce s’engage pour accompagner les entreprises et leurs salariés dans la transition écologique

Les branches professionnelles du commerce ont signé avec l’État un nouvel engagement de développement de l’emploi et des compétences (Edec). Centré sur les conséquences de la transition écologique, cet accord-cadre vise aussi à moderniser les outils d’analyse prospective des partenaires sociaux.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 13 février 2020.

Anticiper et accompagner les évolutions des métiers liées à la transition écologique dans la filière du commerce : c’est le sens de l’accord-cadre signé mardi 11 février par l’État et les 19 branches professionnelles adhérant à l’Opcommerce. Développement durable, achat responsable, économie circulaire : ces préoccupations ont des conséquences directes “sur l’offre et sur l’organisation des magasins mais aussi sur les emplois et les compétences des salariés”, rappelle Chrystelle Derrien, représentante des salariés (CFDT) de la branche du bricolage et présidente de l’Opcommerce. L’engagement de développement de l’emploi et des compétences (Edec) baptisé Eco-Prospective Commerce 2020-2022 prévoit plusieurs plans d’action…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également