Le groupe  IGS capitalise sur son expérience dans l’apprentissage

La réforme de l’apprentissage inscrite dans la loi du 5 septembre 2018 interroge le modèle des centres de formation des apprentis (CFA). Pour les réseaux historiques, il s’agit de s’adapter à une nouvelle concurrence, construire des offres innovantes pour saisir les opportunités et repenser leur financement.

Par - Le 03 juin 2019.

Le groupe IGS, créé en 1975, s’est imposé dans le champ de l’alternance et sur la formation aux fonctions transverses des ressources humaines au management en passant par le marketing ou la communication. Aujourd’hui, les ressources sont là et les projets ne manquent pas. Au premier rang desquels, la création de nouveaux parcours dès la rentrée de septembre dans le secteur de la grande distribution et de l’assurance. « Nous avons l’habitude de travailler avec les entreprises.  La demande est forte. En libéralisant le marché et en ouvrant la possibilité de digitaliser les parcours, la réforme ouvre de réelles perspectives de développement », confirme Jean-Philippe Leroy, directeur général adjoint en charge de l’alternance et de l’apprentissage du groupe IGS. Une des sessions ouverte en septembre s’est appuyée sur l’expertise de Nathan pour injecter de la formation à distance dans le parcours.

Une transition difficile

Seul bémol, des incertitudes persistent sur le financement et pèsent donc sur la construction du modèle économique. Les niveaux de prise en charge de certains titres et diplômes préparés par IGS ne sont pas encore connus en l’absence de propositions émanant des branches. Ils  seront fixés par un décret de carence attendu prochainement. Autre sujet sensible, celui du mode de financement des formations engagées sous convention régionale encore en cours en 2020. Reposera t-il sur le le mécanisme du coût contrat généralisé au 1er janvier 2020 ou sur les coûts préfectoraux ? Ces questions sont en discussion au ministère du Travail.

Des offres de service

Tout en sécurisant ses projets dans l’apprentissage, le groupe IGS renforce ses avantages concurrentiels. L’innovation digitale y a été développée avec des acteurs de l’EdTech ou au sein de son département Digital Learning. « Pour accompagner cette transformation, il est important de former les formateurs aux outils numériques »,  insiste Jean-Philippe Leroy. Autre atout sur lequel s’appuie le groupe IGS, le conseil auprès des entreprises. Ces dernières devront articuler les différents dispositifs créés par la réforme et prendre des décisions stratégiques en matière d’apprentissage. «  Avant de créer son propre CFA, on doit se poser des questions d’opportunité et de faisabilité, étudier sa gestion prévisionnelle des compétences ou les possibilités de partenariat », ajoute Jean-Philippe Leroy.

Centre Inffo vous conseille également

Pack Bimédia