Le Service militaire adapté (SMA) fête son 60ème anniversaire

Par - Le 06 janvier 2021.

En 1961, sous le gouvernement Michel Debré, le général Jean Némo a mis en place, à titre expérimental d’abord aux Antilles-Guyane, le Service militaire adapté (SMA). Ce Régiment Mixte des Antilles-Guyane (RMAG) comprenais  un groupement en Martinique et en Guadeloupe et deux en Guyane, avec près de 1800 personnels dont 1200 recrues locales.

D’années en années, ce dispositif unique et « original » d’insertion économique des jeunes ultramarins en difficulté va s’étendre à tous les territoires d’Outre-mer : en 1965 à La Réunion, en 1986 en Nouvelle-Calédonie, en 1988 à Mayotte puis en 1989 en Polynésie française. EN 1995, un détachement à Périgueux, dans le Périgord, est créé pour faciliter la mobilité et la formation dans l’Hexagone.

Le SMA compte aujourd’hui sept unités qui accueillent, forment et accompagnent les volontaires dans un cadre militaire. Cette formation dure environ dix mois et repose sur « les règles de vie et de disciplines militaires, renforcées par un accompagnement socio-éducatif permanent et un suivi individualisé de chaque volontaire ».

En 2019, grâce notamment à l’élargissement des critères d’éligibilité, à l’adaptation de la durée de la formation en fonction du niveau scolaire ou encore à la diversification des filières professionnelles, le SMA atteint 5 787 volontaires, soit le double de l’effectif de 2010.

Il affiche un taux d’insertion de 80 % pour les 5 800 jeunes Ultramarins accueillis en 2019, dont 57 % en emploi durable, 23 % en emploi de transition, le reste en formation complémentaire.

Dans une interview exclusive à l’occasion des 60 ans du SMA, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a salué « l’originalité » du dispositif dans la République. « C’est un trait d’union entre une histoire républicaine ancienne (…) et en même temps une adaptation bien originale qui fait jonction entre la jeunesse de chaque territoire mais aussi le monde économique », a-t-il expliqué.

 

 

 

Source : Outre-mer La 1ère, 5 janvier 2021

 

 

Cet article est-il utile ?

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Lloyd's Register