« Les Missions locales doivent faire valoir leur expertise » (Bruno Lucas, DGEFP)

Face au nouvel écosystème créé par la loi Avenir professionnel, la table ronde conclusive des rencontres nationales du réseau des Missions locales (Montpellier, 10 mai) a souligné un enjeu fort pour le service public territorialisé de l’insertion des jeunes : assumer son expertise auprès de l’ensemble des acteurs.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 15 mai 2019.

Pour sa première intervention publique auprès des Missions locales, Bruno Lucas, délégué général à l'emploi et à la formation professionnelle, a invité le réseau d'insertion des jeunes à « s'ouvrir aux autres et faire partie de la conversation ». Depuis le 5 septembre 2018, a-t-il précisé, la définition de l'action de formation s'est élargie à tout ce qui permet d'acquérir des compétences.   [caption id="attachment_326456" align="alignleft" width="300"] Bruno Lucas (DGEFP) et Jean-Patrick Gille (UNML) le 10 mai 2019. ©Richard de Hullessen[/caption] Et d'expliquer : il est très important que les Missions locales s'appuient sur leur maillage territorial, en travaillant avec d'autres acteurs,…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters