34 nouveaux territoires, volontaires pour participer au service public de l’insertion et de l’emploi

De nouveaux territoires rejoignent le service public de l’insertion et de l’emploi.

Par - Le 08 février 2022.

Le déploiement du SPIE renforce l’engagement de lutte contre la pauvreté pour l’insertion sociale et professionnelle. Une contractualisation, notamment avec les conseils départementaux dans le cadre de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté pour l’insertion des allocataires du RSA, le plan de relance pour l’inclusion, l’extension des territoires zéro chômeur ou le plan 1 jeune 1solution se coordonne aujourd’hui.

À la suite du premier appel à manifestation d’intérêt ayant retenu 31 territoires, un deuxième appel a été lancé le 15 juillet 2021 afin de sélectionner les 34 territoires de déploiement en 2022. Les territoires retenus sont les suivants :

  • Ain (01)
  • Aisne (02)
  • Pays Ajaccien (2A)
  • Bastia (2B)
  • Ile Rousse (2B)
  • Hautes-Alpes (05)
  • Ardèche (07)
  • Cantal (15)
  • Cher (18)
  • Corrèze (19)
  • Creuse (23)
  • Eure-et-Loir (28)
  • Gard (30)
  • Guadeloupe (971)
  • Haute-Garonne (31)
  • Indre et Loire (37)
  • Lot (46)
  • Maine et Loire (49)
  • Manche (50)
  • Mayotte (976)
  • Meuse (55)
  • Pyrénées-Atlantiques (64)
  • Hautes-Pyrénées (65)
  • Pyrénées Orientales (66)
  • Saône et Loire (71)
  • Savoie (73)
  • Paris (75)
  • Seine-et-Marne (77)
  • Deux-Sèvres (79)
  • Var (83)
  • Vaucluse (84)
  • Vienne (86)
  • Territoire de Belfort (90)
  • Hauts-de-Seine (92)

Pour mémoire, les 31 premiers territoires sélectionnés sont ici

Les actions proposées par les 34 premiers territoires retenus

1. Un diagnostic pour concrétiser son projet de reprise d’activité

  • proposer aux personnes une même méthode de diagnostic quelle que soit la structure qui accompagne (département, Pôle emploi, mission locale, Cap emploi, PLIE…) ;
  • réaliser ces entretiens de diagnostic et projet conjointement par un spécialiste du champ social et du champ professionnel.

2. La coordination et le suivi partagé du parcours

  • systématiser un point de situation de toutes les personnes accompagnées pour s’assurer qu’elles ont des entretiens réguliers, que les délais sont réduits entre chaque étape du parcours, par exemple, entre une immersion en entreprise et une entrée en formation ;
  • organiser des groupes de professionnels de différentes structures pour qu’ils identifient ensemble des solutions pour les personnes qui rencontrent le plus de difficultés dans leur retour à l’activité ;
  • proposer aux personnes de continuer à les accompagner dans les premiers mois de leur reprise d’activité.

3. La coordination et la connaissance de l’offre

  • recenser les solutions d’insertion dans les champs professionnels et sociaux sur le territoire ;
  • organiser la mobilisation des entreprises pour favoriser le retour à l’emploi dans les secteurs en tension via les immersions et la formation ;
  • concevoir ensemble de nouvelles offres d’accompagnement.

4. Une méthode d’accompagnement

  • associer les usagers à l’évaluation des accompagnements ;
  • développer la formation et les temps d’échanges conjoints entre les professionnels des différents acteurs.

Communiqué de presse du ministère du Travail du 2 février 2022

Pour les abonnés des Fiches pratiques du droit de la formation : Fiche 4-9 : Service public de l’insertion et de l’emploi

 

Centre Inffo vous conseille également