Réforme de la formation : cahier des charges du conseil en évolution professionnelle

Réforme de la formation

Par - Le 28 juillet 2014.

Le conseil en évolution professionnelle (CEP) est assuré par des opérateurs nationaux et régionaux, en concertation au sein du bureau du CREFOP. Ceux-ci ne peuvent avoir d’activité de formation ni une activité de prestations en appui du projet professionnel.

1- Les finalités et les publics bénéficiaires du conseil en évolution professionnelle

Le conseil en évolution professionnelle est un appui à toute personne salariée quelque soit son statut, pour faire le point sur sa situation professionnelle, et formaliser un projet d’évolution (insertion, mobilité interne ou externe, reconversion, reprise ou création d’activité…). Pour les salariés, il peut s’articuler avec les entretiens professionnels .

2- L’offre de services du conseil en évolution professionnelle

Cette offre se structure autour de trois niveaux :

Un accueil individualisé

Dans un premier temps, la demande de la personne est analysée et celle-ci est orientée vers la structure appropriée.

Le bénéficiaire peut accéder à une information sur les tendances socio-économiques territorialisées, les métiers, les qualifications et les formations, afin de mieux appréhender son environnement professionnel. Il peut aussi s’informer sur les dispositifs existants (services, prestations, formations) éventuellement, dans le cadre de réunions collectives.

Un conseil personnalisé

Chaque bénéficiaire est suivi par un référent qui l’accompagnera tout au long de l’élaboration de son projet d’évolution professionnelle, jusqu’à sa réalisation. Notamment de :

 clarifier sa demande et préciser ses priorités ;

 identifier ses compétences (si besoin faire valider une expérience professionnelle) ; celles transférables dans une perspective de mobilité, et celles à acquérir (besoins de formation et de certification) pour favoriser son évolution professionnelle ;

 identifier les emplois correspondants ;

 bénéficier d’une méthodologie de construction du projet professionnel, incluant une méthode de recherche d’un environnement professionnel correspondant à ses aspirations ;

 étudier la faisabilité du projet. (conditions de réalisation)

Un accompagnement personnalisé

L‘opérateur doit contribuer à faciliter la concrétisation du projet et pour cela mettre en place un plan d’action qui doit comprendre :

 les étapes et les objectifs intermédiaires pour la réalisation du projet ;

 les différentes actions à conduire pour chacune de ces étapes ;

 le cas échéant, le parcours de formation envisagé ;

 les dispositifs et prestations à mobiliser ;

 le plan de financement ;

 et, à titre indicatif, un calendrier prévisionnel.

Le conseiller se charge de contacter les prestataires définis (formation, Vae ou financeurs) et de réadapter le projet le cas échéant.

3- Les principes et les modalités de mise en œuvre du conseil en évolution professionnelle

Une partie des services pourra néanmoins être délivrés dans un cadre collectif et dispensé au sein d’un groupe restreint de bénéficiaires. En concertation avec le bénéficiaire, certains services peuvent également être dispensés à distance (téléphone ou informatique).

L’opérateur CEP est garant de la qualité du service rendu par le prestataire externe et reste responsable du suivi et de l’accompagnement du bénéficiaire pendant le déroulement de la prestation.

Le conseiller en évolution professionnelle doit en outre rester impartial quant au projet du bénéficiaire et respecter l’aspect confidentiel des entretiens. Il porte une attention particulière aux publics les plus fragiles.

Les opérateurs CEP s’engagent à conduire des actions de professionnalisation de leurs personnels

4- Suivi de la mise en œuvre du conseil en évolution professionnelle

La mise en œuvre du conseil en évolution professionnelle fait l’objet d’un suivi national et régional. Seront évalués :

 la diffusion du conseil en évolution professionnelle auprès des publics bénéficiaires potentiels et la montée en charge du dispositif chez chacun des opérateurs, en termes de publics cibles, de volumétrie (bénéficiaires/services), l’évolution de l’offre de services, la durée et la typologie des parcours d’accompagnement ;

 l’impact du conseil en évolution professionnelle sur la situation des bénéficiaires.

Arrêté du 16 juillet 2014 (JO du 24.7.14, texte n°27)

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters