Pilotage pour 2021 du fonds de l’inclusion dans l’emploi

Une circulaire du 12 février 2021 précise le pilotage par les préfets de région des emplois aidés.

Par - Le 02 mars 2021.

Déployer les parcours emplois compétences et les contrats initiative emploi

Les parcours emplois compétences (PEC) et les contrats initiative emploi (CIE) s’élèvent à 197 566 contrats pour répondre aux besoins des publics les plus impactés par le contexte actuel. Les priorités en 2021 se traduisent en particulier par les objectifs suivants :

  • 79 119 PEC Jeunes et 46 580 CIE Jeunes. Il est rappelé que les PEC Jeunes et les CIE Jeunes s’adressent aux publics âgés de moins de 26 ans, à l’exception des bénéficiaires en situation de handicap, pour lesquels la limite d’âge est portée à moins de 31 ans.
  • En application du plan relatif aux « nouvelles mesures pour prévenir et lutter contre la bascule dans la pauvreté », l’objectif de PEC au bénéfice d’habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) et des zones de revitalisation rurale (ZRR) est doublé par rapport au réalisé de 2020, portant à 48 000 cet objectif en 2021.

Afin de favoriser l’insertion durable dans l’emploi des publics qui en sont éloignés, les PEC comme les CIE reposent sur le triptyque «mise en situation professionnelle -accompagnement -acquisition de compétences transférables».

Certaines filières, et notamment les filières stratégiques identifiées dans le plan «France Relance», feront l’objet d’une attention particulière :

  • le secteur social et médico-social ;
  • en particulier le secteur de l’aide alimentaire et les métiers du grand âge ;
  • la transition écologique ;
  • la transition numérique ;
  • la culture ;
  • le sport.

Soutenir la stratégie de croissance du secteur de l’insertion de l’activité économique (IAE) au service de la relance

Le budget porté à 1,3 milliard d’euros en 2021, en augmentation de 300 millions d’euros par rapport à 2020, permettra l’amplification de cet effort, avec pour objectif l’accompagnement de plus de 200 000 personnes physiques en 2021, dont 189 955 que vous conventionnerez avec les structures de l’IAE.

Le public jeune fera par ailleurs l’objet d’une attention particulière en cohérence avec les engagements pris dans le cadre du plan #1jeune1solution : au cours de l’année 2021, plus de 35 000 jeunes devront avoir bénéficié d’un parcours en IAE (objectif notifié de 37 495 jeunes).

Il est par ailleurs prévu, avec le plan d’investissement dans les compétences (PIC), de porter à 8 727 le nombre d’aides à l’accompagnement social et professionnel mises en œuvre dans les GEIQ en 2021, soit une augmentation de 1 300 aides par rapport à 2020.

Réaliser la transformation du modèle des entreprises adaptées

Cette année 2021 poursuivra les efforts d’accompagnement du changement d’échelle des entreprises adaptées en contrepartie d’une amplification du déploiement des expérimentations et des réformes engagées qui encouragent toutes les formes d’emploi au service du développement de l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap inscrits dans l’engagement national «Cap vers l’entreprise inclusive 2018-2022».

Afin d’atteindre les objectifs fixés pour les expérimentations, en particulier le contrat à durée déterminée tremplin, les entreprises adaptées de travail temporaire (EATT) et pour la mise à disposition, la mobilisation des services de l’Etat, des collectivités territoriales, des entreprises adaptées elles-mêmes et de leurs représentants est indispensable tout au long de l’année 2021 pour contribuer à la réussite de ces dispositifs.

Ce sont 26 588 équivalents temps plein (ETP) qui sont notifiés aux préfets de région dont 26 066 ETP pour l’aide au poste classique et 522 aides à l’accompagnement. Au final, en intégrant les 4 788 ETP au titre des expérimentations portées par des entreprises volontaires, confirmant le maintien de l’effort financier de l’Etat en faveur de ce dispositif (dont 3 100 contrats à durée déterminée tremplin (CDDT), ce sont 31 376 ETP qui sont prévus dans les entreprises adaptées.

La mobilisation du plan d’investissement dans les compétences (PIC-EA) doit également être singulièrement dynamisée, concomitamment avec le développement des salariés en CDDT, et ceux en contrat d’intérim en EATT.

Circulaire n° DGEFP/MIP/METH/2021-4 du 12 février 2021

Cet article est-il utile ?

Centre Inffo vous conseille également

I-Cert