L’enseignement et la formation professionnels, un« gilet de sauvetage » pour les jeunes NEET: Note d’information du Cedefop

Par - Le 03 mai 2022.

Les jeunes qui n’ont pas d’emploi, d’éducation ou de formation (NEET) sont absents du marché du travail et du secteur de l’éducation, ce qui les expose à un risque élevé d’exclusion professionnelle, numérique et sociale.

Cette note d’information du Cedefop intitulé « Vocational education and training as a life jacket » expose les causes de cette exclusion et apporte des solutions pour une meilleure insertion des jeunes NEET.

Les analyses de l’impact de la pandémie de COVID-19 montrent que, malgré la réponse audacieuse des pays de l’Union Européenne à cette crise protégeant les emplois, les entreprises et les moyens de subsistance, une fois encore, les jeunes ont été les plus durement touchés par ses effets.

C’est pourquoi les jeunes NEET ont continué à être une priorité politique de premier ordre aux niveaux national et européen.

Un faible niveau d’éducation est le facteur de risque le plus important qui pousse les jeunes à l’inactivité et à l’exclusion sociale. Des recherches menées en France, sur la base de l’enquête PIAAC, ont montré que dans les pays de l’OCDE, les compétences et les qualifications, même de base, peuvent manifestement empêcher les jeunes de devenir des

On peut également conclure que les décideurs politiques et les autorités, en réduisant le nombre de jeunes quittant prématurément d’éducation, peuvent contribuer à prévenir le défi social et le coût bien plus importants de la nécessité d’une formation continue.

L’éducation et l’EFP ne suffisent généralement pas à couvrir les besoins de ces jeunes. Une approche pluridisciplinaire et des politiques sociales actives sont nécessaires.

Pour certains jeunes NEET, une approche d’intervention ciblée axée sur la validation des acquis non formels est nécessaire.

Les méthodes d’enseignement modernes centrées sur l’apprenant peuvent changer les perceptions négatives des NEET à l’égard de l’éducation et de la formation professionnelle.

Pour l’Année européenne de la jeunesse 2022, la Commission européenne a comptabilisé plus de 300 mesures proposées par les États membres dans le cadre de l’initiative NextGenerationEU, dont le principal dont l’objectif principal est de soutenir les enfants et les jeunes.

Nombre de ces mesures portent sur l’accessibilité et l’inclusion de l’éducation et de la formation, tandis que d’autres portent sur l’aide à l’emploi pour les jeunes.

Source : Cedefop, avril 2022

Logo Euroguidance Cette page bénéficie d’un financement de la Commission européenne dans le cadre du réseau Euroguidance

Centre Inffo vous conseille également