Saint-Martin : Signature du Pacte ultramarin d’investissement

Par - Le 24 juillet 2019.

La pacte « Ultramarin d’investissement dans les compétences » de Saint-Martin a été signé le vendredi 19 juillet 2019 à la préfecture, en présence de la Préfète Feucher, du Président Gibbs, de Mme Thenard, Directrice de Pôle Emploi Saint-Martin et de Mme Laquitaine, de la DIECCTE.

Le pacte ultramarin d’investissement dans les compétences de Saint-Martin s’inscrit dans le Grand plan d’investissement national d’un montant de 57.1 Milliards d’euros initié par le ministère du travail, le ministère de l’Outre-mer, et le Haut-Commissariat aux Compétences et à l’Inclusion par l’Emploi, pour une durée de 4 ans (2019/2022),indique la préfecture de Saint Martin dans un communiqué.

Le Pacte pour Saint Martin a pour but d’optimiser l’appareil de formation professionnelle Saint-Martin pour des prestations de formation de qualité permettant d’élever les compétences, de qualifier les savoirs-faire, de répondre aux besoins de entreprises et du territoire. Le pacte de Saint Martin est pour une durée de 4 ans – 2019/2022 . Les bénéficiaires attendus sont de 2041 pour un budget total de 14 M€ dont 7.2 M€ de dotation de l’État. A noter également que la collectivité s’est engagé à maintenir durant ces 4 années, son effort propre pour la formation professionnelle à hauteur de 1.7 M€ par an représentant une enveloppe de 6.8 M€.

Dans le détail, le pacte d’investissement pour Saint-Martin prévoit de développer des formats pédagogiques adaptés aux besoins des jeunes et des demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés permettant d‘assurer leur insertion durable dans le monde professionnel, de construire des nouveaux formats pédagogiques dans une logique de parcours assurant l’acquisition des pré-requis nécessaires pour lever les freins à l’accès à la formation et sécuriser sa réalisation effective et de répondre de façon plus coordonnée aux besoins des entreprises et des territoires et ouvrir le champ des possibles sur des méthodes d’achat offrant une agilité et une manœuvrabilité plus forte pour adapter sur quatre ans l’offre de formation.

Source : Site outremer360, juillet 2019

Centre Inffo vous conseille également