Le pilotage du plan d’investissement dans les compétences placé sous la tutelle du secrétariat général des ministères en charge des affaires sociales

Rédigé par . Publié le 18 juin 2018. Mis à jour le 18 juin 2018.

La mise en œuvre opérationnelle du plan d’investissement dans les compétences se fera désormais sans haut-commissaire, a indiqué le ministère du Travail au Quotidien de la formation. La haut-commissaire à la transformation des compétences Estelle Sauvat cesse ses fonctions.

Son équipe poursuit sa mission, mais plus dans le giron du ministère du Travail. Carine Seiler, conseillère spéciale, Guillaume Houzel, directeur des programmes et Nathalie Fortis, coordonnatrice du plan d’investissement dans les compétences, seront désormais rattachés au secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales, a-t-on appris de source ministérielle.

Estelle Sauvat, pour sa part, sera chargée auprès de la ministre du Travail Muriel Pénicaud d’une mission d’observation des pratiques européennes en matière de transformation des compétences «  L’idée est de “benchmarker” ce qui existe chez nos voisins, ce qu’il faut faire et quels sont les montants alloués  », indique-t-on rue de Grenelle.

Nommée en Conseil des ministres le 7 novembre 2017, elle avait été chargée, comme le prévoyait le décret du 3 novembre, de piloter le déploiement du plan d’investissement dans les compétences et de mettre en place une application numérique du compte personnel de formation (CPF).

Comme nous l’indiquions dans notre édition du 12 juin, le haut-commissariat vient de finaliser son document de cadrage Etat-Régions relatif aux futurs pactes régionaux d’investissement dans les compétences. Lesquels se déploieront au cours de la période 2019-2022.

Centre Inffo vous conseille également