Les tiers-lieux, acteurs d’inclusion et d’innovation de la formation

Une rencontre entre les représentants des « tiers-lieux apprenants » et les organismes de formation de Bretagne a permis d’entrevoir de nouvelles formes de formation professionnelle, au service de l’inclusion et de l’innovation.

Par - Le 16 janvier 2023.

Tiers-lieux recherchent organismes de formation. Ou vice versa. A la journée consacrée aux « tiers- lieux apprenants » jeudi 12 janvier à Concarneau, il était difficile de trouver un fauteuil libre. Près de 200 personnes étaient réunies à l’invitation de la Région Bretagne et de l’association Bretagne Tiers-Lieux, en partenariat avec Résovilles, Réseau rural de Bretagne, l’agglomération de Concarneau et Konk ar Lab, le « FabLab » local.

« La formation a deux vertus majeures : l’émancipation individuelle et la montée en compétences en service du développement économique. Mais aujourd’hui, les nouveaux métiers nécessitent de former différemment. C’est là là que les tiers-lieux ont un rôle à jouer, en construisant avec les organismes de formation des propositions originales », observe Forough Dadkhah. La vice-présidente emploi, formation et orientation de la Région Bretagne évoque ainsi la formation dans le bâtiment, réalisée de « manière très originale » dans le tiers-lieu quimpérois Flux, montée avec la Région et Pôle Emploi, qui a permis à une quinzaine de femmes et d’hommes (à parité) de découvrir les métiers du bâtiment en éco-rénovation dans le cadre de la réalité d’un chantier.

 « De nouvelles approches dans la manière de former »

« Les tiers-lieux peuvent nous aider à trouver de nouvelles approches dans la manière de former les stagiaires et de les recruter », abonde Patrice Madaoui, directeur de l’AFPA Quimper, confronté à un déficit de candidats lié à la situation de quasi-plein emploi dans la région. Le public a beaucoup évolué. Ses attentes sont différentes, il faut donc donner davantage de sens à nos formations. » Les tiers-lieux peuvent notamment contribuer à apporter des compétences liées au numériques, exigées dans très nombreux métiers, mais pas toujours proposées par les organismes de formation.

« Notre préoccupation, c’est de construire des parcours adaptés, en marge du dispositif Qualif emploi, pour toucher des personnes éloignées mentalement et géographiquement éloignées de l’emploi. Les tiers-lieux, lieux d’échange et de découverte, peuvent contribuer à susciter des vocations », ajoute-t-il.

 « On échange beaucoup entre pairs »

Dans le public, Stéphanie Coquillon, coordinatrice pédagogique de Films en Bretagne, l’association des professionnels de l’audiovisuel et du cinéma de la région, souligne le rôle des FabLab dans les enjeux de transition écologique autour de la fabrication des personnages et décors des films d’animation en « stop motion ». Films en Bretagne et l’EESAB (Ecole européenne supérieure des beaux-arts de Bretagne) ont modélisé un projet d’Académie Pan Européenne du Stop Motion destiné à accompagner les organismes de formation, les techniciens, les producteurs et institutions du secteur dans une démarche éco-responsable de fabrication. « La démarche des tiers-lieux, où l’on échange beaucoup entre pairs et où l’on prête attention aux aspects écologiques de formation, m’intéresse particulièrement », dit-elle.

Modalités d’appel à projet

La journée a également été l’occasion, pour les représentants des tiers-lieux, de connaître les modalités de l’appel à projet DEFFINOV Tiers-lieux de compétences, lancé par la Région Bretagne avec le soutien de l’Etat, qui vise à encourager la rencontre entre les acteurs de la compétence et les tiers-lieux, au service de l’inclusion et de l’innovation dans la formation professionnelle. Deuxième volet du Plan de transformation de la formation du Haut-commissariat aux compétences [ 1 ]Le haut-commissariat n’existe plus depuis le 31 décembre. Le plan d’investissement dans les compétences est désormais piloté par la délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle., ce dispositif vise à amplifier le mouvement de digitalisation de la formation.

Notes   [ + ]

1. Le haut-commissariat n’existe plus depuis le 31 décembre. Le plan d’investissement dans les compétences est désormais piloté par la délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle.

Centre Inffo vous conseille également