La DGEFP nouvelle pilote du Plan d’investissement dans les compétences

Cheville ouvrière du Plan d’investissement dans les compétences (PIC) pendant 5 ans, le Haut-commissariat aux compétences a cessé son activité le 31 décembre. Le PIC devait contribuer à former 1 million de demandeurs d’emploi et 1 million de décrocheurs scolaires. Mais son impact sur les publics les moins qualifiés a été assez faible. Administration centrale du ministère du Travail, la délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle prend le relais et pilotera désormais le PIC.

Par - Le 03 janvier 2023.

Dernière Haut-commissaire aux compétences, Carine Seiler, qui a succédé à Estelle Sauvat et Jean-Marie Marx, a dressé un bilan de son action dans une déclaration diffusée jeudi 29 décembre.

Sur le plan qualitatif, le bilan s’avère mitigé. Une des cibles prioritaires du plan était les demandeurs d’emploi les moins qualifiés. Leur taux d’accès à la formation dans les douze mois suivant leur inscription à Pôle emploi a bel et bien progressé depuis le déploiement du Pic. Pour les personnes n’ayant pas le bac, cet indicateur est passé de 8,5 % en 2017 à 11 % en 2020.

Accès à une certification reconnue

« A travers le Plan d’investissement dans les compétences, nous avons amplifié et transformé les parcours d’accompagnement et de formation destinées aux plus fragiles, testé de nouvelles façons d’organiser les parcours afin d’éviter les ruptures, dans une logique sans couture, et favoriser l’accès à une certification reconnue, nous avons financé des parcours qui permettent de répondre « juste à temps » aux besoins des entreprises et, plus globalement, nous avons transformé le système de formation », a souligné Carine Seiler.

Prolongation en 2023, pour la plupart des programmes

Comme le relève cette dernière, « une page se tourne mais l’investissement dans les compétences ne s’arrête pas : la plupart des programmes du Plan d’investissement dans les compétences sont prolongés en 2023. »

La DGEFP a pris le relais du Haut-commissariat aux compétences. Quant à Carine Seiler, elle a été nommée inspectrice générale des affaires sociales, par un décret du 22 décembre.

 

 

 

 

Centre Inffo vous conseille également