Illettrisme : les ministres du Travail et de l’Insertion appellent « tous les acteurs à travailler conjointement »

En marge des journées nationales de lutte contre l’illettrisme, qui se sont tenues du 7 au 13 septembre, Elisabeth Borne, ministre du Travail, et Brigitte Klinkert, ministre déléguée en charge de l’Insertion, ont appelé les parties prenantes à se fédérer, dans un communiqué de presse.

Par - Le 14 septembre 2020.

Dix mois après la publication du rapport Janin-Hinnekint destiné à donner un second souffle à la lutte contre l’illettrisme, les ministres s’engagent à ce que l’enquête sur l’illettrisme soit renouvelée en 2022, « afin de disposer de données nationales récentes sur l’ampleur des besoins et le pilotage de l’action ».

Engagements du gouvernement

Le gouvernement s’engage aussi à ce que l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme dispose « rapidement » d’un correspondant dans chaque région.

Pour l’exécutif, les solutions co-construites dans les territoires dans le cadre du programme de l’ANLCI, « La coopérative des solutions », doivent être financées avec l’aide du Fonds social européen.

Par ailleurs, le déploiement de l’outil numérique de diagnostic pour les entreprises, proposé par le rapport doit être « financé par le programme d’investissement dans les compétences (PIC) », assurent les ministres.

Enfin, Elisabeth Borne et Brigitte Klinkert rappellent qu’un numéro vert est en place pour toutes les personnes en situation d’illettrisme cherchant de l’aide ou pour tous les professionnels souhaitant obtenir des informations : 0800 11 10.  35.

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Ymag