Masurel

Par - Le 24 novembre 2008.

Lors du conseil des ministres du 29 octobre dernier, Hervé Masurel a été nommé délégué interministériel à la ville, en remplacement d’Yves-Laurent Sapoval.

Il était jusqu’alors secrétaire général du Comité interministériel de prévention de la délinquance.

Né en décembre 1954, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et de l’Éna, Hervé Masurel a débuté sa carrière en 1980 en tant que directeur de cabinet du préfet du Tarn-et-Garonne, et a été ensuite nommé à divers postes de sous-préfet ou sous-directeur : sous-préfet de Figeac, secrétaire général de la préfecture du territoire de Belfort, sous-préfet de Soissons, sous-directeur des personnels à la Direction des personnels, de la formation et de l’action sociale (DPFA) à la Direction générale de l’administration (DGA) du ministère de l’Intérieur. Secrétaire général de la préfecture du Val-d’Oise de 1992 à 1996, il a été ensuite nommé sous-directeur des étrangers et de la circulation transfrontalière à la Direction des libertés publiques et des affaires juridiques (DLPAJ) du ministère de l’Intérieur de janvier 1996 à juillet 1999. Puis il a été coordinateur du service de la justice et des affaires intérieures à la Représentation permanente de la France auprès de l’Union européenne, de 1999 à 2003. Préfet de la Haute-Saône de 2003 à 2006, il a été désigné préfet délégué pour l’égalité des chances auprès du préfet de la Seine-Saint-Denis de janvier 2006 à août 2007.

La Délégation interministérielle à la ville est une “administration de mission”, placée sous l’autorité du ministre du Logement et de la Ville. Elle est chargée de concevoir, d’animer et d’évaluer la politique destinée aux quartiers les plus en difficultés. Créée en 1988, elle se compose d’une équipe pluridisciplinaire de 80 personnes (administrateurs, sociologues, économistes, architectes, statisticiens, etc.). Elle assure un rôle de pilotage, de prospective, d’évaluation, d’animation partenariale et interministérielle, d’expérimentation et de conception des politiques.
À ce titre, notamment, la Div assiste le ministre en charge de la Politique de la ville dans l’élaboration des textes législatifs et réglementaires, favorise la cohérence des interventions des différents ministères, repère et soutient les expériences innovantes initiées dans les quartiers, notamment par les associations. Elle valorise et diffuse les “bonnes pratiques” et généralise à plus grande échelle les dispositifs jugés les plus efficaces, anime une mission de prospective et réalise des études au service des politiques publiques. Enfin, elle accompagne les professionnels de la ville dans l’exercice de leur métier. Elle participe à leur formation et organise des échanges d’expériences, y compris à l’échelle européenne. Et relaye les attentes des acteurs de la ville auprès des partenaires nationaux et européens.

Sandrine Guédon

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters