Du Mesnil du Buisson

Par - Le 01 janvier 2004.

Jean-Eudes du Mesnil du Buisson, 38 ans, a été nommé secrétaire général de la CGPME (Confédération générale des petites et moyennes entreprises) le 3 novembre
dernier. Il remplace à ce poste Anne Cuillé, qui a fait valoir ses droits à la retraite. Le nouveau secrétaire général entend “optimiser le fonctionnement de la structure patronale et faire en sorte que ses différents services travaillent de manière cohérente”. Au-delà du fonctionnement des instances représentatives, sa mission vise à “l’amélioration de l’implantation territoriale de la CGPME”. Elle consiste également à “accompagner le président, Jean-François Roubaud, afin d’assurer les liaisons avec l’ensemble des permanents et des élus pour renforcer l’influence de la CGPME”.

à propos de la loi du 4 mai 2004 relative à la formation professionnelle, Jean-Eudes du Mesnil du Buisson considère que “le Dif est une mesure intelligente” et qu’“il est nécessaire d’encourager les qualifications des salariés pour maintenir la compétitivité des entreprises”. Cependant, note-t-il, “le mécanisme du Dif n’est pas simple à appréhender. Nous défendons ce dispositif, mais nous avons le sentiment que les entreprises ont pris du retard sur sa mise en œuvre. Des dispositions concrètes doivent permettre une mise en place suffisamment pratique pour les employeurs, de façon à ce qu’ils soient incités à favoriser le développement de ce mécanisme”. C’est pourquoi, à l’intention des entreprises adhérentes à l’Agefos-PME, la CGPME proposera aux confédérations syndicales de salariés, dans le cadre de la négociation nationale interprofessionnelle qui a été engagée, des dispositifs répondant à cet objectif de mise en œuvre pratique.

Par ailleurs, la CGPME souhaite “un aménagement sur les 35 heures”. Elle a réitéré, auprès du gouvernement, ses demandes d’assouplissement des 35 heures, avec en particulier le souhait d’une augmentation du contingent d’heures supplémentaires libre de 180 à 240 heures, qui soit mutualisable au niveau de l’entreprise, ainsi que la pérennisation des “souplesses” existant actuellement (jusqu’au 31 décembre 2005) pour les entreprises de moins de 21 salariés.

Jean-Eudes du Mesnil du Buisson est titulaire d’un DESS de gestion des ressources humaines de l’Université Paris IX Dauphine, et d’une maîtrise de droit des Affaires. Depuis 1993, il a successivement occupé les postes de délégué général de l’Union patronale de la région Île-de-France (devenue Medef Île-de-France en 1998), délégué général du CSAB (Conseil supérieur de l’administration de biens) et secrétaire général du CIL (Comité interprofessionnel du logement) Procilia.

Philippe Grandin

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform