CPF : Cinq organisations professionnelles pointent un « risque de rupture » des formations

Cinq organisations, dont le Syndicat national des organismes de formation et la Fédération nationale des unions régionales des organismes de formation ont adressé un courrier à la ministre du Travail pour réclamer un moratoire sur l’instruction des demandes de renouvellement d’enregistrement et évaluer le dispositif de compte personnel de formation.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 15 décembre 2021.

Dans un courrier adressé le 8 décembre à la ministre du Travail Elisabeth Borne, cinq organisations professionnelles alertent sur un « risque de rupture des formations dans le cadre du compte personnel de formation (CPF) ». Comme ils le soulignent dans un communiqué, le Syndicat national des organismes de formation (Synofdes), l'organisation professionnelle des branches du sport et des loisirs Hexopée, la Fédération nationale des unions régionales des organismes de formation (Urof), le réseau national des acteurs de formation et de recherche en intervention sociale (Unaforis) et l'Union des employeurs de l'économie sociale et solidaire (Udes) estiment que « la réduction des délais d'instruction…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également