« La CFE-CGC a failli ne pas signer l’accord-cadre sur la formation » (Jean-François Foucard)

 La confédération des cadres estime que l’accord-cadre relatif à la formation professionnelle ne lève pas les incertitudes sur le financement et les enjeux de la professionnalisation, mais elle signe pour avoir son mot à dire.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 22 novembre 2021.

« A l’origine, la CFE-CGC ne voulait pas signer cet accord-cadre, qui est quand même un objet juridique bizarre, mais notre comité directeur du 18 octobre a décidé de le signer et je l’ai paraphé officiellement le 17 novembre 2021 », explique Jean-François Foucard, en charge de la question de la formation professionnelle à la CFE-CGC. « Pourquoi finalement avoir signé ?, questionne-t-il. Pour avoir notre mot à dire. Il s’agit d’être acteur et non spectateur. Les non-signataires qui resteront hors cadre de l’accord ne seront pas entendus et ne feront que de la figuration ». L’enjeu de la professionnalisation des personnes durant…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur