« La formation est une priorité pour la métallurgie » (Eric Trappier, UIMM)

Au cœur des plans de relance, l’industrie est confrontée à des pénuries de main d’oeuvre. Lors d’une table-ronde organisée par l’Association des journalistes de l’information sociale (Ajis), l’UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie) a présenté ses attentes et ses objectifs en matière de formation, mercredi 24 novembre.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 26 novembre 2021.

L'industrie sort tout juste de la crise du Covid que les problèmes d'embauches et de pénurie de compétences se posent déjà : « 70 000 postes sont non pourvus dont la moitié dans la métallurgie, c'est dramatique d'avoir à refuser des commandes par manque de compétences », soulignait Hubert Mongon, délégué général de l'union des industries et métiers de la métallurgie, lors d'une table-ronde organisée par l 'Ajis. « On se mobilise pour faire venir des jeunes, la formation des jeunes et des chômeurs de longue durée est une priorité », ajoute Eric Trappier, président de l'UIMM. Apprentissage en hausse Pour former à ses métiers,…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Advertisement