« Le compte personnel de formation a eu du succès auprès des demandeurs d’emploi » (Audrey Pérocheau, Pôle emploi)

Quelles capacités de formation mises à disposition des demandeurs d’emploi en 2020 ? Pôle emploi sélectionne-t-il des formations par appels d’offres sur thématiques ? Le recours au compte personnel de formation du demandeur d’emploi est-il fréquent/obligatoire ? Voici quelques unes des questions posées à la directrice du développement des compétences dans les territoires au sein de Pôle emploi, Audrey Pérocheau. Deuxième épisode d’une série d’articles consacrée à la formation des chômeurs.

Par - Le 13 décembre 2021.

Le Quotidien de la formation. Quelles ont été les capacités de formation mises à disposition des demandeurs d’emploi en 2020 ? Qu’est-ce qui vient du marché, qu’est ce qui vient de l’autoproduction de Pôle emploi ?

Audrey Pérocheau. En termes de volume, de diversité de parcours ou encore de modalités pédagogiques, les formations mises à disposition des demandeurs d’emploi depuis 2018 sont de plus en plus importantes.

En 2020, comme les années précédentes, les formations mises à disposition ont relevé en particulier de :

  • formations conventionnées sur appels d’offres lancés par les conseils régionaux (PRF), par Pôle emploi (AFC), par les opérateurs de compétences (préparations opérationnelles à l’emploi collectives)
  • formations dites d’adaptation au poste avant embauche (AFPR, POEI chez Pôle emploi ; CARED en ARA ; AIRE en Ile-de-France)
  • formations financées par aide individuelle – c’est sur ce point que l’année 2020 se différencie des années précédentes.

La nouveauté en 2020 porte sur le nombre exponentiellement plus important de formations non conventionnées facilement identifiables et finançables, avec la montée en puissance de la plateforme Mon compte formation – CPF (ouverte en novembre 2019).

 QDF. Pôle emploi sélectionne-t-il des formations par appels d’offres sur thématiques ? Comment et sur quel rythme ?

AP. Pôle emploi sélectionne des lots fonctionnels pour ses appels d’offres régionaux ou nationaux. Les marchés sont signés pour une période de 2 ans, renouvelables. Ils peuvent donner lieu à un élargissement des compétences développées par les formations dans le cadre de marchés subséquents.

Les directions régionales Auvergne-Rhône-Alpes et Provence Alpes-Côte-d’Azur, qui portent le Pacte en lieu et place des conseils régionaux de ces deux régions, ont lancé des marchés spécifiques en lien avec l’axe 2 du PIC. Ces deux directions régionales lancent également des appels à projet périodiques dans le cadre de l’axe 3 du PIC (axe « innovation »), notamment pour expérimenter des innovations pédagogiques.

Pôle emploi a en outre lancé un marché sur des formations 100% à distance en mars 2020. Le démarrage de ce marché a été réalisé avec un moins d’avance, pour répondre aux enjeux du confinement.

QDF. Le recours au compte personnel de formation du demandeur d’emploi est-il fréquent/obligatoire ? Une demande de formation individuelle et spécifique d’un demandeur d’emploi peut-elle être prise en compte ?

AP. Le CPF a eu du succès auprès des demandeurs d’emploi. Sa mobilisation n’est pas obligatoire, en conformité avec ce qui est prévu par la loi.

Pôle emploi a travaillé de manière resserrée avec la Caisse des dépôts et consignations pour développer l’interopérabilité entre les 2 systèmes. Conformément au décret de l’assurance chômage, un demandeur d’emploi peut choisir seul sa formation s’il la finance en tout ou partie avec son CPF, et continuer à percevoir son allocation. A ces fins, la Caisse des dépôts et consignations utilise l’API de Pôle emploi pour identifier lesquels de ses utilisateurs sont des demandeurs d’emploi. La Caisse des dépôts et consignations informe Pôle emploi des formations financées en autonomie par les demandeurs d’emploi et Pôle emploi modifie la catégorie du demandeur d’emploi en catégorie D et poursuit le versement de l’allocation (ARE-F).

Lorsque l’utilisateur de Mon compte formation est demandeur d’emploi et qu’il n’a pas assez de CPF (voire pas du tout) pour financer le montant de la formation, il considère les propositions d’abondement du Conseil régional si la certification visée est sur la liste des abondements automatiques du Conseil régional (4 conseils régionaux le font actuellement), ou l’Etat (abondement automatique pour les certifications liées aux métiers du numérique). S’il y a un reste à charge, il peut demander un abondement à Pôle emploi s’il le souhaite. Le conseiller Pôle emploi reçoit la demande et rend sa décision dans les 15 jours, dans le cadre de la délibération et de l’instruction Pôle emploi relatives aux aides individuelles à la formation.

QDF. Quelle a été la part de formations organisées en présentiel et celles en distanciel ? Comment avez-vous géré le confinement et la fermeture des organismes de formation ? Y a-t-il eu un taux de report important ? Quelles sont les évolutions par rapport à 2019 ?

AP. Pôle emploi a mené de nombreuses actions pour accompagner les demandeurs d’emploi et les organismes de formation dans la période de confinement. Il s’agissait pour nous d’assurer la poursuite des formations et le maintien du lien pédagogique.

Pôle emploi a permis aux organismes de formation de basculer en distanciel toutes les formations qui pouvaient l’être et de maintenir le lien pédagogique avec les demandeurs d’emploi éprouvant des difficultés avec le distanciel ou dans des formations ne pouvant pas basculer en distanciel.

Plusieurs délibérations du conseil d’administration ont également été prises pour maintenir la rémunération des demandeurs d’emploi dont la formation était suspendue du fait du confinement. Ces mesures ont été reprises par plusieurs conseils régionaux et ont probablement eu un rôle de facilitateur pour la reprise, rapide, des organismes de formation.

QDF. Quels sont les résultats de vos actions de formation en termes de retour à l’emploi ? Comment appréciez-vous à court et moyen terme cette question ? Quelles sont les évolutions par rapport à 2019?

AP. Pôle emploi suit le taux de retour à l’emploi des formations qu’il achète, finance ou rémunère (ARE-F, RFPE, RFF). Les données sont accessibles dans le requêteur en libre-service sur pole-emploi.org.

Le taux de retour à l’emploi dans les 6 mois qui suivent la fin de la formation est l’un des objectifs stratégiques de la convention tripartite qui oriente et structure l’action de Pôle emploi.

Pour donner quelques exemples, les taux de retour à l’emploi des AFPR et POEI ont été respectivement de 82% et de 80,2% sur le dernier trimestre 2020. Ces formations ont démontré leur efficacité pour le retour à l’emploi des demandeurs d’emploi.

L’AFPR et la POEI sont mobilisées, en lien avec une offre d’emploi déposée par une entreprise, quand Pôle emploi souhaite faire la promotion de profils de demandeurs d’emploi qui ne correspondent pas à 100% aux critères du recrutement, mais pour lesquels une formation et/ou un tutorat permettront d’acquérir toutes les compétences requises par le poste proposé. Ces dispositifs sont activés lorsqu’il n’y a pas ou peu de profils correspondant à l’offre d’emploi sur le marché de l’emploi et il semble nécessaire de proposer une mesure d’adaptation. L’objectif est toujours de répondre rapidement aux besoins d’un employeur qui souhaite effectuer un recrutement.

QDF. Quelle relation avez-vous avec France compétences sur le sujet ? Quel financement recevez-vous de France compétences ? Qu’est-ce que cela pèse dans l’ensemble de votre politique de formation ? Quelles sont les évolutions par rapport à 2019?

AP. Pôle emploi est financé par l’Etat et une subvention de l’Unédic. Depuis le lancement du PIC (Plan d’investissement dans les compétences), Pôle emploi bénéficie également des fonds reçus par les Conseils régionaux dans le cadre de leurs Pacte, qu’ils délèguent à Pôle emploi pour acheter ou financer des formations pour leur compte. Pôle emploi perçoit par ailleurs de l’Etat des fonds PIC par subvention pour le marché national 100% à distance, le financement des évaluations CléA dans les régions dans lesquelles les conseils régionaux n’ont pas encore intégré ce financement dans leurs marchés, la prise en charge bonifiée des POEI (dont une part est mise à disposition des OPCO dans le cadre d’une expérimentation « OPCO tiers de confiance » des POEI), le financement des POEC achetées par les OPCO, par délégation aux OPCO d’une quote-part de la subvention POEC, du marché national de formations inclusives aux métiers du numérique.

QDF. Pour toutes ces questions comment s’annonce 2021?

AP. Pôle emploi est totalement mobilisé pour faciliter l’accès des formations aux demandeurs d’emploi qui en ont le plus besoin, en coordination étroite avec les conseils régionaux et les OPCO. 1 demandeur d’emploi sur 6 bénéficie aujourd’hui d’une formation, contre 1 demandeur d’emploi sur 10 en 2018. L’année 2021 a été une année de vraie reprise pour la formation et nous permet d’être optimiste sur le nombre de demandeurs d’emploi qui auront pu développer leurs compétences, voire améliorer leur niveau de qualification.

Centre Inffo vous conseille également

Dalloz