Les métiers du cuir se féminisent

À l’occasion des 13es Rencontres du cuir, la filière s’est rassemblée lundi 15 novembre afin de mieux faire connaître ces métiers d’artisanat et pour mettre en évidence leur attractivité en direction des femmes et des personnes qui souhaitent se reconvertir.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 17 novembre 2021.

Dans l’ambiance feutrée du Viaduc des arts à Paris, le bottier Philippe Atienza, président de la Chambre syndicale nationale des bottiers (CSNB) détaille les étapes de la fabrication d’une chaussure sur-mesure : prise des mesures et choix du modèle, réalisation de la forme, patronage, piquage, montage, embauchoirs, patine et glaçage… Il évoque des cuirs « en humeur » [[Le cuir est trempé, et donc humide pour pouvoir être formé.]], le tannage végétal, les 450 bottiers que Paris comptait à la fin du 19e s. contre les quelques dizaines d’ateliers aujourd’hui… Car aujourd’hui, près de 70 % des artisans du cuir sont des femmes. Dans…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également