Opco 2i lance son « observatoire des compétences interindustries »

Les 32 branches professionnelles du périmètre d’Opco 2i disposent désormais d’un outil commun d’aide à la décision en matière d’emploi et de formation. Inauguré jeudi 25 novembre après deux ans de préparation, dans le contexte de la semaine de l’industrie, « l’observatoire des compétences interindustries » réunit l’ensemble de leurs travaux prospectifs déclinés par secteurs et par territoires. De quoi éclairer les politiques des branches et des entreprises en cette période de relance et de fortes mutations.

Par - Le 29 novembre 2021.

Engagée dès la création d’Opco 2i en janvier 2020, la mutualisation des travaux prospectifs des branches professionnelles de l’industrie se concrétise avec le lancement, jeudi 25 novembre, de « l’observatoire des compétences interdustries ». Cet outil d’aide à la décision commun au 32 branches professionnelles du périmètre de l’opérateur de compétences interindustrie se matérialise par la création d’un site Internet accessible à tout l’écosystème de l’emploi et de la formation.

Mutualisation des outils et des ressources

Pilotée par la commission paritaire « GPEC et observation » avec l’appui technique de la direction « Etudes et prospective » d’Opco 2i, la construction de cet observatoire a nécessité de consolider et d’uniformiser une multitude de données, de ressources et d’études émanant de chacune des branches. Ces synergies ont permis d’engager les premiers travaux intersectoriels à l’échelle nationale et régionale en 2021. Une étude sur les impacts de la crise économique liée à la Covid-19 a ainsi vu le jour ainsi qu’un panorama des emplois et des compétences en région Normandie, illustre Christophe Deneuve, président de la commission GPEC et observation.

Données sectorielles, intersectorielles et régionales

Les travaux de l’observatoire compétences industries sont accessibles sur Internet.

Tous ces travaux et ceux qui suivront sont accessibles sur le site Internet de l’observatoire. Celui-ci comporte des tableaux de bord des emplois et des compétences dont les données sont exploitables au niveau sectoriel, intersectoriel ou régional. « Vaisseau amiral » de l’observatoire, le site Internet présente un panorama détaillé des branches professionnelle qui sera enrichi de fiches sur les métiers et les certifications professionnelles. Il regroupe par ailleurs toutes les études, rapports, synthèses et autres travaux réalisés par l’observatoire ou par les branches professionnelles ainsi que des liens vers des ressources externes.

Alimenter les politiques formation des branches

Doté d’un budget de 6 millions d’euros pour l’année 2021, cet observatoire constitue un outil stratégique pour les branches professionnelle de l’industrie et pour l’ensemble de l’écosystème de l’emploi et de la formation. Les données et les informations qu’il fournit contribueront « à identifier et à anticiper les besoins en compétences des entreprises » mais aussi « à mesurer l’adéquation entre les emplois et formations », précise Fabien Boisbras, responsable d’observatoire interindustriel. En offrant une vision globale des besoins en compétences et des mutations à l’œuvre sur le périmètre de l’industrie, il permettra par ailleurs d’identifier des passerelles entre les différents métiers, un enjeu essentiel pour sécuriser les transitions professionnelles.

Un outil au service des conseillers d’Opco 2i

Cet observatoire commun à toutes les branches de l’industrie constitue aussi une source d’information essentielle pour les équipes d’Opco 2i. « Les travaux de l’observatoire vont enrichir notre service de proximité et nous guider dans notre action opérationnelle », souligne Stéphanie Lagalle-Baranès. Ils permettront par exemple aux 800 conseillers de ses 12 délégations régionales d’apporter des réponses aux problématiques des entreprises en tenant compte des spécificités de leur bassin d’emploi et de leur filière industrielle.

L’observatoire sera par ailleurs un vecteur de promotion et de valorisation des métiers de l’industrie. Ses travaux seront signalés sur les réseaux sociaux Twitter et Linkedin.

 

2020-2021 : bilan de deux années marquées par la crise

  • FNE-Formation – Depuis le début de la crise sanitaire, Opco 2i s’est mobilisé pour soutenir la formation des salariés de l’industrie. En 2020, le déploiement du FNE-formation a permis d’accompagner 4 500 entreprises pour un montant total de 75 millions d’euros. Remanié en 2021, le dispositif a fait l’objet d’une « convention relance industrie » à hauteur de 150 millions d’euros. A ce jour, 112 millions d’euros ont d’ores et déjà été engagés au bénéfice de 80 700 salariés exerçant dans 6 800 entreprises. Un avenant à cette convention pour l’année 2022 doit être signée avec l’État prochainement.
  • Diagnostic GPEC – L’opérateur de compétences a adapté son offre de diagnostic GPEC au contexte de crise. En 2020, 1 600 entreprises en ont bénéficié pour un montant total de 9 millions d’euros.
  • Alternance – Alors qu’en début de crise sanitaire, les prévisions laissaient craindre une baisse de 30 % des recrutements en alternance, l’année 2020 s’est finalement terminée sur une hausse de 9 % des effectifs d’alternants sur le périmètre d’Opco 2i. Les aides à l’embauche mises en place par l’État et l’engagement des branches professionnelles et des entreprises ont permis d’amplifier le mouvement en 2021. Opco 2i estime terminer l’année sur une croissance de 18 % des effectifs par rapport à 2020, bien plus que l’objectif de 5% fixé dans sa convention d’objectifs et de moyens.

 

 

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Advertisement