Un demandeur d’emploi sur dix abandonne sa formation en cours de route (Dares)

Contraintes personnelles, familiales ou problèmes de santé, reprise d’un emploi, inadéquation de la formation… : tels sont les motifs les plus fréquemment invoqués par les demandeurs d’emploi qui abandonnent une formation en cours de route. C’est ce que révèle une étude de la Dares publiée mi-novembre.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 14 décembre 2021.

Environ une personne en recherche d’emploi sur dix inscrites en formation professionnelle en 2019 l’a abandonné avant son terme. C’est particulièrement le cas des jeunes, peu diplômés : ainsi 15 % des moins de 26 ans d’un niveau de diplôme inférieur au baccalauréat abandonnent en cours de route. Contraintes personnelles ou familiales Les explications citées pour les 8 % qui abandonnent sont essentiellement des motifs personnels comme les contraintes familiales ou les problèmes de santé (24 %). 22 % évoquent un retour en emploi et 19 % indiquent que la formation suivie de ne leur ne convient pas (niveau trop…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également