La Réunion : la Région renoue avec les opérateurs de compétences via une convention de partenariat.

Abonnez-vous

Comment réduire les ruptures de contrats d’apprentissage (La Réunion)

Une convention signée entre La Réunion et l’opérateur de compétences AKTO, fin mai, doit permettre de moderniser l’appareil de formation mais aussi de mettre en place un accompagnement social renforcé pour éviter aux apprentis de rompre leur contrat.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 16 juin 2022.

« Signer une convention, c’est facile. La mettre en œuvre et la faire vivre, c’est plus compliqué. » François Haquin, directeur régional d’AKTO [[Délégataire d’OPCO 2i, OPCO Mobilités, Opcommerce et OPCO Atlas sur l’île.]] à La Réunion, se veut réaliste : le partenariat conclu entre l’opérateur de compétences, et la Région, n’est que la première étape. Dans un contexte de réappropriation du champ de la formation professionnelle par la nouvelle mandature, sur une île où « 10 000 – 12 000 contrats d’apprentissage ont été signés en 2021 », le texte ambitionne [entre autres] le développement qualitatif de l’apprentissage via la montée en compétences des formateurs et…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également