Yvan Ricordeau_secrétaire national de la CFDT en charge de la formation professionnelle.

Abonnez-vous

CPF : la CFDT dit « non » au reste à charge pour les salariés

« Le gouvernement veut, par voie d’amendement au PLF (projet de loi de finances) 2023, instaurer un reste à charge pour les salariés qui mobilisent leur compte personnel deformation (CPF). Pour la CFDT, ce n’est pas acceptable tant sur le fond que sur la forme », a estimé Yvan Ricordeau, secrétaire national CFDT en charge de la formation professionnelle, dans une déclaration écrite.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 15 décembre 2022.

Pour la CFDT, une « franchise » s’appliquera aux salariés qui mobiliseront leur CPF pour financer une action de formation, un accompagnement pour une validation des acquis de l’expérience (VAE) ou un bilan de compétences se verront appliquer une franchise. « Cette mesure est contraire à l’esprit de la loi 2018 et injuste. Elle viendra éloigner encore plus de la formation les salariés aux plus petites rémunérations et qui sont souvent celles et ceux qui y ont le moins accès », souligne Yvan Ricordeau. Le reste à charge décidé par le gouvernement devrait permettre de réduire le coût global de prise en charge du…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également