France compétences : une montée en puissance dans un contexte économique difficile

Dans son rapport d’activité publié récemment France compétences fait le bilan de l’exercice 2021 mais aussi de ses trois premières années d’existence et donne un aperçu de ses travaux pour l’année en cours autour de ses trois grandes missions de régulation, d’amélioration et de financement du système de la formation professionnelle et de l’apprentissage.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 27 juillet 2022.

Après trois ans d’existence, marqués par une crise sanitaire inédite, France compétences saisit l’occasion de la publication de son rapport d’activité 2021 pour faire un premier bilan de ses activités depuis sa création. Ces trois années se sont traduites par une « montée en puissance » : « après son installation en 2019, la consolidation de son organisation et de ses missions en 2020, France compétences a pleinement investi ses missions de régulation en 2021. » Observation des coûts de l’apprentissage En matière de régulation, France compétences s’investit dans le pilotage des opérateurs du conseil en évolution professionnelle (CEP) et participe au déploiement des associations…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également

Dalloz