Laurent Escure, secrétaire général de l’Union nationale des syndicats autonomes (Unsa).

Abonnez-vous

« La formation nécessite un choc de simplification » (Laurent Escure, Unsa)

L’Union nationale des syndicats autonomes (Unsa) juge le système français de formation professionnelle trop complexe et illisible pour les salariés. A l’occasion de la publication d’une enquête sur les attentes des salariés, son secrétaire national plaide pour un accompagnement renforcé des reconversions professionnelles.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 25 février 2022.

« Il faut un circuit plus simple, un choc de simplification, permettant la rencontre des aspirations de chacun avec les besoins économiques et de compétences », a lancé Laurent Escure, secrétaire national de l’Unsa, mardi 15 février, lors de la présentation d’une enquête sur les attentes des salariés. « Mais si je savais comment le faire, a-t-il poursuivi, je l’aurais déjà proposé ! Il faut simplifier en tout, y compris au niveau du verbiage. On se demande si certains n’ont pas intérêt à garder les choses complexes pour faire du business ? Nous plaidons pour un fort accompagnement des salariés, car les besoins…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également