Le secteur de la marine marchande en mal d’aspirants à la formation

Dans un contexte international de forte activité maritime et de pénurie d’officiers, le gouvernement a annoncé l’an dernier le doublement du nombre d’officiers de la Marine marchande diplômés d’ici 2027. La question de la formation a été abordée lors des Assises de l’économie de la Mer, qui se sont tenues récemment à Lille.

Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation

Par - Le 23 novembre 2022.

La crise Covid l’a bien montré, le transport de marchandise maritime est l’un des enjeux stratégiques au niveau du commerce international. Le secteur est en tension et peine à recruter, on recherche actuellement près de 30 000 officiers navigants à travers le monde. En France, la marine marchande représente 16 000 emplois de marins embarqués, tous grades confondus. Si l’École nationale supérieure maritime (ENSM) augmente chaque année son nombre d’élèves formés, passant de 120 à 180 officiers diplômés en quatre ans, beaucoup d’entre eux quittent la profession après quelques années de navigation pour changer complètement d’orientation. Un constat fait par…

— Article réservé aux abonnés du Quotidien de la formation —

Centre Inffo vous conseille également

Dalloz